Ray Copeland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le tueur en série Ray Copeland, voir Faye et Ray Copeland.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le producteur de cinéma, voir Ray Copeland (producteur).
Ray Copeland
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Ray Copeland ( - ) était un trompettiste de jazz et un enseignant.

Au cours de sa carrière, il participa à beaucoup d'événements du swing et du hard bop, comme le célèbre album Monk's Music de Thelonious Monk en 1956. Copeland jouait avec un swing “optimiste”, mais fut sans doute éclipsé par les meilleurs trompettistes de l'époque comme Lee Morgan et Clifford Brown. Il partit en tournée avec Thelonious Monk en 1968, et fit une apparition au Newport Jazz Festival de 1973. Plus tard, Copeland fut professeur de musique au Hamphisre College, enseignant la composition de la musique de jazz.

Son fils, Keith Copeland, est batteur de jazz et enseignant[1]

Discographie[modifier | modifier le code]

(liste imcomplète)

  • Booker Ervin : Booker ´N´ Brass (Pacific, 1967)
  • Thelonious Monk : Trio/Blue Monk (Prestige, 1952-54); MONK (Prestige, 1952-54)
  • Randy Weston : The Modern Art Of Jazz (Dawn, 1956)
  • Randy Weston : Monterey, '66 (Verve): 1966; re-released (Polygram): 1994
  • Phil Woods : Sugan (OJC, 1957)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]