Raoul Briquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raoul Briquet
Raoul Briquet.jpg
Raoul Briquet en 1914.
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
BapaumeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Raoul Briquet, né le à Douai (Nord) et mort le à Bapaume (Pas-de-Calais), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en droit, avocat, Raoul Briquet est militant SFIO et l'avocat du syndicat des mineurs du Pas-de-Calais. Il enseigne aussi le droit du travail au collège libre des sciences sociales. Conseiller général, il est député du Pas-de-Calais de 1910 à 1917. Le 25 mars 1917, il se rend avec un autre député à Bapaume, qui vient d'être libérée. Il est tué par l'effondrement de la mairie, détruite par une bombe à retardement laissée par les allemands.

Une tradition du Nord de la France veut qu'il ait obtenu une pause casse-croûte de vingt minutes pour les mineurs de fond, les compagnies minières devant payer cette pause sur le temps de travail, si bien que les mineurs baptisèrent leur casse-croûte « briquet ». Il semble pourtant que ce mot — auquel l'écrivain Émile Zola fait allusion à plusieurs reprises dans son roman Germinal (paru en 1885) — proviendrait plutôt de l'anglais break, « arrêt, pause »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Muller, Dominique Fargues, Mémoires de mineurs, Flammarion, , p. 84

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Raoul Briquet », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Acte de décès transcrit à Paris 8è (PARIS 8D158 Acte 121)

Iconographie[modifier | modifier le code]