Raja Ben Ammar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Ben Ammar.
Raja Ben Ammar
Raja Ben Ammar.JPG

Raja Ben Ammar en 2012.

Biographie
Décès
Période d'activité
Formation
Activité

Raja Ben Ammar (arabe : رجاء بن عمار), morte le [1], est une actrice et femme de théâtre tunisienne, directrice de l'espace Mad'art à Carthage[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Raja Ben Ammar effectue ses études théâtrales en Allemagne, à l'université Louis-et-Maximilien de Munich[1].

De retour en Tunisie, elle rejoint la Troupe du théâtre du Kef, dirigé à l'époque par Moncef Souissi. Ensuite, elle rejoint la troupe de théâtre de Tunis avec Jalila Baccar, Fadhel Jaïbi, et Fadhel Jaziri[3].

En 1980, elle crée le Théâtre Phou, une compagnie privée qui donne naissance à plusieurs pièces théâtrales comme El Amal (1986), Saken Fi Hay Essaida (1989) et Bayaa El Hawa (1995). C'est grâce à ces pièces qu'elle réussit à décrocher le prix de la meilleure comédienne aux Journées théâtrales de Carthage en 1987, 1989 et 1995[1].

Sur le grand écran, elle est connue pour son rôle dans le film de Férid BoughedirHalfaouine, l'enfant des terrasses sorti en 1990.

Raja Ben Ammar a par ailleurs co-fondé l'espace Mad'art à Carthage avec son époux, l'acteur et metteur en scène Moncef Sayem, pour former la future génération d'acteurs tunisiens[1].

Elle souffre de problèmes cardiaques lorsqu'elle décède dans la soirée du de complications suite à une opération du cœur[4]. Elle est inhumée le lendemain à l'Ariana[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Raja Ben Ammar n'est plus : le théâtre tunisien en deuil », sur kapitalis.com, (consulté le 5 avril 2017)
  2. « Décès de l’artiste Raja Ben Ammar », sur webdo.tn, (consulté le 6 juin 2017)
  3. « Décès de Raja Ben Ammar, la scène culturelle tunisienne en deuil », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 5 avril 2017)
  4. « Raja Ben Ammar : une icône du théâtre tunisien s’éteint », sur mosaiquefm.net, (consulté le 5 avril 2017)
  5. « Raja Ben Ammar sera inhumée cet après-midi à l’Ariana », sur kapitalis.com, (consulté le 5 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]