RX J1713.7-3946

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

RX J1713.7-3946

Données d'observation (Époque J2000.0)
Ascension droite 17h 13m 33.1s
Déclinaison 39° 45′ 44″
Coordonnées galactiques = 347,3328 · b = -00,4727
Constellation Scorpion
Galaxie hôte Voie lactée
Découverte 1997
Type de rémanent Coquille (?)
Taille angulaire (minute d'angle) 65×55
Densité de flux à 1 GHz (Jy) ?
Indice spectral ?
Distance (kpc) environ 1,3 kpc (∼4 240 a.l.)
Méthode d'estimation de la distance Association avec nuage moléculaire et données en rayons X
Aspect en radio Émission faible
Aspect en X Émission non thermique, dont la bordure ouest est plus brillante et présentant une source centrale
Aspect en optique ?
Autres désignations SNR G347.3-00.5, HESS J1713-397
Notes Probablement associé à la supernova historique SN 393

RX J1713.7-3946 (ou SNR G347.3-00.5) est un rémanent de supernova jeune de la constellation du Scorpion. Il est possible qu'il soit issu de la supernova historique SN 393 observée par les astronomes chinois à la fin du IVe siècle, mais il est difficile d'en avoir la certitude du fait de la présence de plusieurs autres rémanents jeunes dans la même région du ciel, proche de la direction du centre galactique.

Découverte[modifier | modifier le code]

Le rémanent a été découvert à la fin des années 1990 par un relevé réalisé dans le domaine des rayons X par le satellite artificiel ROSAT. La détection a ensuite été confirmée par les satellites ASCA[1], puis XMM-Newton et Chandra. La possibilité d'associer ce rémanent à SN 393 a été évoquée presque immédiatement après l'annonce de sa découverte, en 1997[2].

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Le rémanent est peu lumineux en ondes radio, ce qui a empêché son identification dans ce domaine de longueur d'onde. Il est de forme elliptique relativement arrondie, avec un diamètre apparent de l'ordre d'un degré (55 × 65 minutes d'arc). Son type s'apparente à une coquille, bien que cela soit difficile à établir avec certitude en l'absence d'observations radio de bonne qualité. Dans le domaine des rayons X, le rémanent apparaît plus lumineux en périphérie qu'en son centre, les parties ouest et nord-ouest étant les plus lumineuses. Sa distance a été sujette à débats, mais est aujourd'hui estimée à 1,3 kpc, par association avec des nuages moléculaires et par analyse détaillée de son émission en X[3]. Combinée à sa taille angulaire, cela donne une taille physique comprise entre 20 et 25 parsecs. Cette valeur est compatible avec un âge de 1600 ans en supposant la vitesse d'expansion du rémanent de l'ordre de 7 000 km/s.

En 2004, l'observatoire de rayons gamma HESS a pour la première fois cartographié un objet céleste étendu dans cette gamme de longueur d'onde. La cible choisie était RX J1713.7-3946. Cette observation a permis de confirmer que la frontière d'un rémanent de supernova était une zone d'accélération de rayons cosmiques de très haute énergie, allant au moins jusqu'à 100 TeV[4]. Les zones de forte intensité observées dans les domaines X et gamma sont essentiellement les mêmes.

Objet central[modifier | modifier le code]

Le centre du rémanent a été étudié pour y détecter une étoile à neutrons ou un pulsar éventuel. Un pulsar, PSR J1713-3945, a été découvert non loin du centre de ce rémanent, mais les observations excluent de façon relativement certaine son association avec celui-ci. En effet, la distance de ce pulsar, déduite à partir de sa mesure de dispersion, apparaît supérieure à 4 kpc. Il existe une source de rayons X au centre de ce rémanent nommée 1WGA J1713.4-3949, découverte en 1999[5]. Cette source ne présente aucune émission pulsée, pas plus qu'elle n'est détectée en radio ou en optique. Il est supposé qu'elle correspond en réalité à l'émission thermique d'une étoile à neutrons[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) K. Koyama et al., Discovery of non-thermal X-rays from the Northwest shell of the new SNR RX J1713.7-3946: the second SN 1006?, Publications of the Astronomical Society of Japan, 49, L7-L11 (1997), astro-ph/9704140 Voir en ligne.
  2. (en) Z. R. Wang, Q.-Y. Qu & Y. Chen, Is RX J1713.7-3946 the remnant of the AD 393 guest star?, Astronomy and Astrophysics, 318, L59-L61 (1997) Voir en ligne.
  3. (en) Y. Fukui et al., Discovery of Interacting Molecular Gas toward the TeV Gamma-Ray Peak of the SNR G 347.3-0.5, Publications of the Astronomical Society of Japan, 55, L61-L64 (2003) Voir en ligne.
  4. (en) F. A. Aharonian et al., High-energy particle acceleration in the shell of a supernova remnant., Nature, 432, 75-77 (2004), astro-ph/0411533 Voir en ligne.
  5. (en) P. Slane et al., Nonthermal X-ray emission from the shell-type supernova remnant G347.3-0.5, Astrophysical Journal, 525, 357-367 (1999), astro-ph/9906364 Voir en ligne.
  6. (en) J. S. Lazendic et al., X-Ray Observations of the Compact Central Object in Supernova Remnant G347.3-0.5, Astrophysical Journal Letters, 593, L27-L30 (2003), astro-ph/0306057 Voir en ligne.