Résistome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le résistome se définit en bactériologie comme l'ensemble des gènes de résistance à un ou plusieurs antibiotiques donnés dans un environnement donné. Par extension, en génétique animale, on donne aussi le nom de résistome à l'ensemble des gènes contrôlant la résistance à une maladie[1].

Séquençage[modifier | modifier le code]

À l'échelle d'une souche bactérienne, il peut être appréhendé par le séquençage du génome et l'identification des gènes de résistance.

Dans un environnement plus complexe, une approche de métagénomique fonctionnelle peut être appliquée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charlène Blanchet, Identification de facteurs génétiques contrôlant la résistance de lignées de souris consanguines à une infection expérimentale par Yersinia pestis, l'agent de la peste (thèse AgroParisTech), (lire en ligne).

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Morten O.A. Sommer, Gautom Dantas et George M. Church, « Functional characterization of the antibiotic resistance reservoir in the human microflora », Science, vol. 325, no 5944,‎ , p. 1128-1131 (DOI 10.1126/science.1176950).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]