République de Basse-Californie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (décembre 2013).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basse-Californie.
Drapeau de la République de Basse-Californie

La République de la Basse-Californie est un État proclamé par le flibustier américain William Walker, avec un groupe de 45 hommes et le soutien de quelque 200 habitants, sur la péninsule de Basse-Californie, au Mexique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 15 octobre 1853, Walker commence sa première expédition de flibuste : la conquête des territoires mexicains de la Basse-Californie et de la Sonora. Il réussit à s'emparer de La Paz, capitale de la Basse-Californie, qui est alors un vaste territoire très peu peuplé. Il en fait la capitale de la nouvelle République de Basse-Californie, dont il se proclame président, et dote le nouvelle état d'une constitution calquée sur celle de la Louisiane.

Bien qu'il n'ait jamais réussi à s'approprier la Sonora, il décide trois mois plus tard d'intégrer la Basse Californie à une grande République de Sonora. Craignant des attaques de l'armée Mexicaine, il déplace ses positions d'abord à Cabo San Lucas au sud, puis à Ensenada au nord. Le manque de soutien matériel et une résistance inattendue de la part des Mexicains contraignent Walker à battre en retraite[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Scroggs 1916, p. 65

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Oscar Scroggs, Filibusters and Financiers; the story of William Walker and his associates, New York, The Macmillan Company,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (es) Olmeda García, María del Pilar (2010). Baja California. Historia de las instituciones jurídicas. Ciudad de México: Instituto de Investigaciones Jurídicas UNAM.
  • (es) Rosengarten, Frederic (2002). William Walker y el ocaso del filibusterismo. Tegucigalpa: Guaymuras.