Récupération politique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Récupération.

La récupération politique, l’instrumentalisation politique – ou le fait de surfer sur l'actualité – est le phénomène par lequel une personne, une personnalité politique, un parti politique ou un milieu économique s'empare d'un événement ou d'un débat surgi dans l'espace public hors de la sphère politique en prétendant s'y intéresser, le tout dans le but principal d'en faire une exploitation ou d'améliorer son image médiatique. Forme d'opportunisme, elle est généralement critiquée par les adversaires politiques du récupérateur, qui ce faisant concourent néanmoins à la politisation de la question.

Ainsi, par exemple, dans Le nouvel esprit du capitalisme, Luc Boltanski et Ève Chiapello entendent démontrer l'idée que si le capitalisme prospère malgré les crises qu'il est amené à traverser, c'est avant tout parce qu'il a récupéré la « critique artiste » qui, après mai 68, dénonçait l'aliénation de la vie quotidienne par l'alliance du capital et de la bureaucratie [1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nouvel esprit du capitalisme, Luc Boltanski et Ève Chiapello, Paris, Gallimard, coll. « NRF essais », 1999