Règle du maître

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Règle du maître (du latin Regula Magistri) est un document monastique anonyme latin du début du VIe siècle, rassemblant une série de préceptes de vie monastique. Le document est présenté comme dialogue entre un maître et des disciples cherchant à progresser dans la vie spirituelle. Chaque dialogue commence par les mots ‘Les disciples interrogent :...(‘Interrogatio discipulorum’) et la réponse commence par ‘Le maître répondit :... (‘Dominus respondit’). D’où le titre donné à ce document anonyme.

Le document, composé soit en Gaule, dans la zone d'influence des "Pères du Jura"[1], soit dans le Latium[2], eut de l’influence dans le développement de la vie monastique, particulièrement du fait que, connu de saint Benoît de Nursie, il fut sans doute utilisé dans la composition de sa propre règle (la Règle de Saint-Benoît)[3]. On perçoit son influence également dans le Codex regularum de Benoît d’Aniane.

Cependant, aucune tradition monastique ou famille religieuse contemporaine ne se réfère directement à la ‘Règle du Maitre’.

Edition critique moderne[modifier | modifier le code]

La collection Sources chrétiennes a publié en trois volumes une édition critique approfondie de la Règle du maître, sous la direction du moine bénédictin Adalbert de Vogüé:

  • Vol.1 : La règle du maître (prologue au ch.10), Introduction, texte, traduction et notes par Adalbert de Vogüé, Ed. du Cerf, ('Sources chrétiennes', N°105), Paris 1964.
  • Vol.2 : La règle du maître (ch.11 au ch.95), Texte, traduction et notes par Adalbert de Vogüé, Ed. du Cerf ('Sources chrétiennes' N°106), Paris 1964.
  • Vol.3 : La règle du maître: Concordance verbale du texte critique conforme à l'orthographie du manuscrit (Par. Lat. 12205), par Jean-Marie Clément, Jean Neufville et Daniel Demeslay, Editions du Cerf ('Sources chrétiennes' N°107), Paris, 1965.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon François Masai et le R.P.Eugène Manning.
  2. Selon Adalbert de Vogüé.
  3. Standaert 1980, p. 46/52

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Augustin Genestout: La Règle du Maître et la Règle de S. Benoît, dans Revue d'Ascétique et de Mystique, vol. 21 (1940), pp.51-112.
  • David Knowles: Great historical enterprises. Problems in monastic history, London-New York, Nelson, 1964.
  • Philip B: Corbett: The Latin of the Regula Magistri (with particular reference to its colloquial aspects / a guide to the establishment of the text), Louvain, Université catholique, 1958.
  • Luke Eberle: The Rule of the Master ('Regula magistri'; an English translation), Kalamazoo, Mich., Cistercian Publications, 1977.
  • Article ‘Regula Magistri’, dans Dizionario enciclopedico di spiritualità, p.792.
  • François Masai et R.P.Eugène Manning : articles Recherches sur les manuscrits et les états de la "Regula Monasteriorum" parus dans Scriptorium 20, 1966, p.193-214 ; 21, 1967, p.205-226 ; 22, 1968, p.3-19 ; 23, 1969, p.393-433
  • Maur Standaert, Saint Benoît père de l'Occident : La vie et la règle de saint Benoît, t. Chapitre 1, Anvers, Fonds Mercator,‎ 1980, 477 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]