Quelle vie !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Quelle vie !
Auteurs
E. V. Lucas (en)
George Morrow (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres
Date de parution
Pays
Éditeur
vue de la page 104 de What a life ! avec au centre des collages de têtes, bras et jambes découpées. Le texte évoque une scène effrayante avec des bras et des jambes partout sur le sol. Le narrateur précise qu'heureusement il s'en est sorti sans blessure, même s'il a été fortement secoué...
Extrait de la version originale de What a life ! (page 104)

Quelle vie ! (What A Life !) est un roman-collage publié en 1911 et signé E.V.L et G.M., à savoir l'écrivain Edward Verrall Lucas (en) et l'illustrateur George Morrow (en)[1]. Illustré de 200 images tirées du catalogue des magasins londoniens Whiteley, il raconte la vie d’un gentleman anglais depuis sa naissance jusqu'à son accession à l'aristocratie[2] : un récit rythmé par les événements imaginés par E.V. Lucas et les objets découpés par G. Morrow dans les catalogues.

Précédant de dix ans les premières réalisations de Max Ernst, il est généralement reconnu comme le premier livre de collages jamais publié. Il figura dans l'exposition du MoMA « Fantastic Art, Dada, and Surrealism », en 1936.

Réception critique[modifier | modifier le code]

« Cet ouvrage ne semble avoir eu aucun retentissement, bien qu’il présente cette remarquable particularité d’être – tant par les images que par le texte qu’elles commentent – une des premières manifestations de l’esprit dit “moderne”. » Raymond Queneau, Bâtons, chiffres et lettres (Folio, Gallimard).

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Édition anglaise originale : What A Life!, E. V. L. & G. M., Methuen, 1911.
  • Édition en français : Quelle vie !, E. V. L. et G. M., Editions Prairial, 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Queneau, « What a life ! », Documents, no 5,‎ , p. 282-285 (lire en ligne)
  2. « So british! », sur Gaudium Libris, (consulté le 22 août 2018)