Quatrième Reich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Quatrième Reich (allemand: Viertes Reich) est un futur Reich allemand hypothétique qui succédera au Troisième Reich (1933-1945).

Origine[modifier | modifier le code]

Le terme "Troisième Reich" a été inventé par Arthur Moeller van den Bruck dans son livre de 1923, Das Dritte Reich. Il définit le Saint-Empire romain germanique (962-1806) comme le "Premier Reich" et l'Empire allemand (1871-1918) le "Deuxième Reich", tandis que le "Troisième Reich" est un État idéal comprenant tous les peuples allemands, y compris l'Autriche. Dans le contexte moderne, le terme fait référence à l'Allemagne nazie. Les nazis l'utilisèrent pour légitimer leur régime en tant qu'État successeur des premier et deuxième reichs renommés de manière rétroactive.

Le terme "quatrième Reich" a été utilisé de différentes manières. Les néo-nazis l'ont utilisé pour décrire le renouveau envisagé d'un État ethniquement pur, principalement en ce qui concerne l'Allemagne nazie. D'autres ont utilisé le terme de façon péjorative, tels que des théoriciens du complot tels que Max Spiers, Peter Levenda et Jim Marrs, qui l'ont utilisé pour désigner ce qu'ils perçoivent comme une continuation cachée des idéaux nazis.

Néonazisme[modifier | modifier le code]

Les néo-nazis envisagent le IVe Reich comme mettant en scène la suprématie aryenne, l'antisémitisme, le Lebensraum, le militarisme agressif et le totalitarisme[1]. À la création du quatrième Reich, les néo-nazis allemands proposent à l'Allemagne de se doter d'armes nucléaires et de recréer les frontières de l'Allemagne d'à partir de 1937.

D'après des brochures publiées par David Myatt au début des années 1990, de nombreux néo-nazis en sont venus à croire que la montée du Quatrième Reich en Allemagne ouvrirait la voie à l'établissement de l'Imperium occidental, un empire mondial aryen englobant toutes les terres peuplées de peuples à prédominance européenne (c.-à-d. l'Europe, la Russie, les Anglo-américains, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud blanche).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

•Infield, Glenn (1981). Secrets of the SS. New York: Stein and Day.

•Marrs, Jim (2008). The Rise of the Fourth Reich. New York: William Morrow.

•Rosenfeld, Gavriel D. (2019). The Fourth Reich: The Specter of Nazism since World War II. Cambridge University Press.

•Schultz, Sigrid. Germany Will Try It Again (Reynal & Hitchcock, New York, 1944)

•Tetens, T.H. (1961). The New Germany and the Old Nazis. New York: Random House.

•Wechsberg, Joseph (1967). The Murderers Among Us: The Simon Wiesenthal Memoirs. New York: McGraw-Hill.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Schmidt, Michael (1993). The New Reich: Violent Extremism in Germany and Beyond.

Voir aussi[modifier | modifier le code]