Quai de Clichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quai de Clichy
Image illustrative de l’article Quai de Clichy
Quai de Clichy, temps gris, Paul Signac, 1887.
Situation
Coordonnées 48° 54′ 32″ nord, 2° 18′ 03″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Clichy
Début Pont de Clichy, quai Charles-Pasqua
Fin Rond-point du Général-Leclerc
Morphologie
Type Quai

Le quai de Clichy est un quai bordant la Seine, de la commune de Clichy, dans le département français des Hauts-de-Seine[1].

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le quai suit le tracé de la route départementale 1. Il commence dans le prolongement du quai Charles-Pasqua, anciennement quai Michelet, au niveau du pont ferroviaire d'Asnières qui est franchi en souterrain par le pont-rail Michelet.

Le quai croise ensuite la route départementale 909 au pont d'Asnières, suivi par la rue du Bac-d'Asniéres, qui était un axe important avant la construction du pont[2] et dont le nom a été porté par une rue parisienne dans son alignement, jusqu'en 1894[3].

Il arrive ensuite au pont de Clichy, suivi par la route départementale 911, et forme le point de départ du boulevard Jean-Jaurès et de la rue Martre.

Il se termine au rond-point du Général-Leclerc, d'où partent le quai Éric-Tabarly, et le boulevard du Général-Leclerc.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de ce quai est simplement dû à sa localisation géographique.

Historique[modifier | modifier le code]

Usines à Asnières, vues du quai de Clichy, Vincent Van Gogh, 1887.

Ce quai est célèbre pour avoir été représenté par Quai de Clichy, temps gris, de Paul Signac[4], et sur le tableau Usines à Asnières, vues du Quai de Clichy de Vincent Van Gogh, peint en 1887.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Usine élévatoire de Clichy.
  • Stèle commémorant le décès en service commandé le 17 mars 2003 de trois policiers affectés au sein de la BAC du commissariat de Levallois-Perret[5].
  • Pont de Clichy, construit en 1866 puis reconstruit en 1975.
  • Usine élévatoire de Clichy[6],[7]. Cette usine a la fonction de prétraitement des eaux usées provenant des égouts de Paris et de pompage anti-crues[8].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Fermeture du quai de Clichy entre le pont d'Asnières et le pont de Clichy
  2. Histoire de Clichy-la-Garenne, Auguste Lecanu, 1848
  3. État des communes à la fin du XIXe siècle, 1901
  4. Un tableau de Signac spolié a été retrouvé dans la Collection Gurlitt léguée à Berne
  5. Hubert Paris, Florent Niel & Cyril Farre
  6. Usine élévatoire des eaux de Paris
  7. Annales des ponts et chaussées: Partie technique. Mémoires et documents relatifs a l'art des constructions et au service de l'ingénieur, 1895
  8. Refonte de l'usine de prétraitement à Clichy-la-Garenne