Qasr al-Hayr al-Sharqi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Qasr al-Hayr al-Sharqi
Image illustrative de l'article Qasr al-Hayr al-Sharqi
Type Châteaux du désert
Début construction 728-729
Destination initiale Hišām ibn ʿAbd Al-Malik
Coordonnées 35° 04′ 26″ N 39° 04′ 16″ E / 35.073889, 39.07111135° 04′ 26″ Nord 39° 04′ 16″ Est / 35.073889, 39.071111
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Gouvernorat Deir ez-Zor

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Qasr al-Hayr al-Sharqi

Qasr al-Hayr al-Sharqi (en français: le château de l'est) est une place forte située entre les villes syriennes de Palmyre et de Deir ez-Zor.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sharqi = Orient (à l'ouest par rapport à ceux à l'est)

Qasr = château

Hayr = territoire de chasse

Bâti à la période omeyyade vers le VIIIe siècle, en 728 selon une inscription trouvée, donc sous le règne du calife Hisâm. En pleine steppe du désert, à l'orée d'un passage entre deux montagnes, ce lieux bénéficie donc d'un microclimat favorable à la construction d'un château.

Plusieurs théories sur l'utilité des châteaux du désert. Certains considèrent que la petite enceinte serait un caravansérail où font halte les marchands lors de leur route de commercialisation. Ils pouvaient entrer avec les animaux et les denrées qui avaient des espaces de stockage apparemment réservés, comme des entrepôts, de chaque côté de l'entrée: cette théorie est donc assez probable. d'autant plus qu'il n'y a qu'une entrée sur la petite enceinte: on y fait entrer des richesses donc elle se doit d'être moins accessible pour éviter des éventuels brigands.

D'autres considèrent que la petite enceinte correspondrait au château et que la grande regrouperait les habitations des personnes habitant, gardant, administrant le lieu et produisant l'huile d'olive et celles qui ne sont que de passage.

Architecture[modifier | modifier le code]

Petite enceinte : Construit autour d’une cour centrale enserrée dans un portique. Des pièces encadrent la cour donnant directement sur le portique, elles sont appelées des Bayt = petites pièces utilisées comme des appartements. Pour la maison du Prophète à Médine les chambres des femmes donnant directement sur la cour étaient appelées bayt, c’est le même principe ici qui s’inspire des architectures du désert du Hedjaz. L'édifice est doté d'un étage.

On retrouve toujours le principe du bassin au centre de la cour.

Grande enceinte: 167 m de côté. Murs à contreforts avec tours rondes d'angles. Entrée côté ouest, dotée d'un portail monumental. Il y a une mosquée dans l'un des angles.

Chaque unité de vie (12) possède son propre espace ouvert, à la manière d'un patio, et sont totalement indépendantes les unes des autres. C'est en cela que la plupart des complexes des châteaux du désert sont considérés comme des "micro-villes".

Sur le côté Est fut retrouvé un moulin et un pressoir à olive pour produire de l'huile, qui devait donc être commercialisée; on a également retrouvé une inscription "Medina" signifiant "la ville", ce lieu était donc dénommé de la sorte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]