Protège-dents

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple de protège-dents

Un protège-dents est une pièce en matière synthétique moulée que l'on porte dans la bouche pour se protéger les dents lors de certaines activités sportives présentant un risque pour la denture (rugby, boxe, hockey sur glace, football américain, etc.).

Un des premiers protège-dents fut développé en 1890 par Woolf Krause, un dentiste de Londres, afin de protéger les boxeurs de coupures ou lacérations des lèvres. Le protège-dents moderne a été créé vers les années 1970, par le Dr. A. W. S. Wood, un dentiste pédiatrique canadien, afin de réduire et de prévenir les blessures faite à la denture des jeunes joueurs de hockey[1].

De plus les protèges-dents peuvent être simple c'est-à-dire qu'ils protègent que la dentition supérieure ou double c'est-à-dire une protection complète de la dentition mais leur défaut principale est une difficulté accrue de la respiration. C'est pourquoi une majorité des boxeurs par exemple utilisent des protèges-dents simple.

Aujourd'hui, on trouve des protège-dents connectés. Ils permettent d'évaluer la puissance d'un coup reçu par un sportif et donc d'éviter que celui-ci continue de jouer lors d'une grave commotion. Ces appareils présentés au public en octobre 2015, seront en vente en mars 2016[2].

Référence[modifier | modifier le code]