Pour un sourire d'enfant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour un Sourire d'Enfant

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Aide aux enfants les plus défavorisés du Cambodge
Zone d’influence Actions au Cambodge
Fondation
Fondation 1996
Fondateur Christian et Marie-France des Pallières
Identité
Siège Versailles, France
Structure Organisation non gouvernementale
Président Ghislaine Dufour
Vice-présidents Pierre-Yves Rambaud
Trésorier Jean-Michel Drouault
Méthode Alimentations soins, scolarisation et formation professionnelle
Financement Privé à 99 %
Membres 300 bénévoles, 8500 parrains
Employés Plus de 600 salariés cambodgiens au Cambodge, 4 en France
Slogan De la misère... à un métier !
Site web https://pse.ong

Pour un Sourire d'Enfant (PSE) est une organisation non gouvernementale (ONG) française créée en mars 1996 par Christian et Marie-France des Pallières.

Elle a pour objectif d'aider les enfants défavorisés et déscolarisés au Cambodge en les menant de la misère à un métier notamment par le biais de parrainages.

Cette association apolitique et non confessionnelle a reçu le Prix des Droits de l'Homme de la République Française en 2000. Christian et Marie-France des Pallières ont tous deux reçu la Légion d'Honneur en 2005, et Marie-France a été promue Officier de la Légion d'Honneur en 2017.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1995, Christian[1] et Marie-France[2] des Pallières, en mission humanitaire au Cambodge, découvrent l’horreur de la décharge de Phnom Penh (aujourd’hui fermée). Des centaines d’enfants y remuent jour et nuit les ordures pour trouver des déchets à revendre, dans des conditions sanitaires misérables. Pour le couple français, c’est le choc : ils décident immédiatement de « faire quelque chose ».

Au départ, ils construisent une simple paillote pour distribuer des repas sur la décharge[3]. Mais très vite, les Des Pallières s’aperçoivent qu’ils sont dépassés par la situation, et que les besoins sont immenses. Ils décident alors de rentrer en France pour mobiliser leur entourage et lever des fonds suffisants pour mener une action de plus grande envergure. Cette tournée (la première d’une longue série qui se poursuit encore aujourd’hui) est un succès : Christian et Marie-France rentrent à Phnom Penh avec suffisamment d’argent pour construire un établissement, et l’aventure PSE peut commencer.

Depuis ce jour, l’association a redonné le sourire à plus de 10 000 enfants. En prenant en charge l’intégralité de leurs besoins à travers différents programmes (éducation mais aussi santé, nutrition, protection, logement, aide aux familles…), elle leur permet de retrouver un avenir digne.

Actions[modifier | modifier le code]

L’association intervient auprès des enfants les plus en détresse (plus de 6 000 chaque année) à travers six programmes principaux :

  • Nourrir : l'association a mis en place dès ses débuts des repas quotidiens.
  • Soigner: un suivi médical personnalisé et des programmes de nutrition pour les enfants en bas âge.
  • Protéger: pour les enfants les plus exposés au danger, des programmes spécialisés ont été mis en place (internat, familles d'accueil...)
  • Éduquer et scolariser : les enfants sont pris en charge scolairement selon leurs besoins, soit en école publique pour suivre un parcours classique avec le soutien matériel de PSE, soit dans l’école PSE qui propose une méthode de rattrapage scolaire reconnue par le Ministère de l’Éducation cambodgien. PSE propose aussi une structure adaptée aux enfants porteurs de handicaps.
  • Former à un métier : créé en 2002, l’Institut PSE est composé de trois écoles et d’une vingtaine de filières. Grâce à des partenaires d’excellence (ESSEC Business School, Norauto, Groupe Serge Comtesse…) et à une formation tournée vers la pratique, près de 100 % de ses 1500 étudiants trouvent un emploi qualifié à la sortie de l’Institut.
  • Aider les familles : des distributions de riz sont organisées pour compenser le manque à gagner représenté par la scolarisation d’un enfant, ainsi que des formations professionnelles pour les parents et des programmes de relogement.

Organisation et financement[modifier | modifier le code]

Pour financer ses programmes, l’association s’appuie essentiellement sur les dons et les parrainages (qui couvrent 70 % du coût des missions sociales), complétés par le mécénat. Ses ressources sont essentiellement privées.

Elle compte 300 bénévoles et seulement 4 salariés en France, ce qui permet de limiter les frais de fonctionnement qui sont seulement de 10 % (frais généraux et frais de collecte). Sur le terrain, à Phnom Penh, ce sont plus de 600 salariés, dont 95 % de cambodgiens, qui gèrent les différents programmes de l’association : une véritable « machine à détruire la misère » !

Le documentaire Les Pépites[modifier | modifier le code]

En octobre 2016 est sorti le documentaire Les Pépites[4],[5] de Xavier de Lauzanne, qui retrace le parcours de l'association[6],[7],[8]. Sa sortie est intervenue peu après la mort du fondateur de l’association Christian des Pallières le 24 septembre, à Phnom Penh. Ce documentaire a enregistré près de 200 000 entrées et reçu un excellent accueil critique, aussi bien dans la presse que par les spectateurs.

En 2002, le même réalisateur avait déjà coréalisé, pour France 5, un documentaire sur l'association intitulé Pour un sourire d’enfant.

En 2018 les Éditions du Rocher soutiennent l'association PSE en créant un agenda 2018[9] dont l'édition est parrainée par Patrice Leconte et Philippe Geluck

Le 18 octobre 2018, l'ONG se voit attribuer le label IDEAS[10],[11], label qui valide la qualité de la gouvernance, de la gestion financière et du suivi de l'efficacité de l'action des associations et fondations.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. « Christian des Pallières, une vie pour un sourire d'enfant », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2018)
  2. « Interview de Marie-France Des Pallières,Une vie tournée vers les autres, | REVUE REFLETS », sur www.revue-reflets.org (consulté le 29 novembre 2018)
  3. Célia Cazale, « Leakhéna des Pallières raconte Pour un Sourire d’Enfant », sur lepetitjournal.com, (consulté le 29 novembre 2018)
  4. PSE - Pour un Sourire d'Enfant, « Pour un Sourire d'Enfant (PSE) presentation video FR », (consulté le 29 novembre 2018)
  5. François et Charlotte Lesage, « Pour un Sourire d'Enfant (PSE) », (consulté le 29 novembre 2018)
  6. « Les Pépites, la cité de la joie au Cambodge », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2018)
  7. « Les pépites, un documentaire qui redonne foi en l'humain », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2018)
  8. « "Les pépites", un documentaire qui porte bien son nom », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2018)
  9. Communiqué de presse, L’agenda des Éditions du Rocher soutient PSE, Éditions du Rocher, (lire en ligne)
  10. « IDEAS: pour savoir à quelle association faire un don, Label IDEAS, Accompagnement bénévole des associations et fondations, Centre de Ressources pour la Philanthropie », sur www.ideas.asso.fr (consulté le 30 novembre 2018)
  11. Sylvie Cornu pour IDEAS, « Pour un Sourire d’Enfant obtient le Label IDEAS », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)