Pouhon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pouhon de la source de la Sauvenière à Spa.

Un pouhon est une source minérale ferrugineuse naturellement gazeuse. Ceux de la ville de Spa ont fait la réputation de la ville. Ces biotopes particuliers sont généralement colonisés par des ferrobactéries.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Pouhon » est un terme wallon (« poujhon », prononcé « poûhon » à l'Est de la Wallonie, « poûjon » à l'Ouest et au Sud), dérivé du verbe « poujhî » (« poûhî », « poûjî »), en français « puiser », c’est-à-dire, « l'endroit où l'on puise (de l'eau) ». Une ancienne graphie du mot est « pouxhon ». Le « x » devant le « h » sert à indiquer un « h » soufflé, c'est-à-dire prononcé avec une forte expiration, ce « x » s'écrivait plus bas que le « h » comme un « indice » et il ne doit pas être prononcé, on retrouve cette graphie dans de nombreux noms de lieu de wallonie : xHoffrai, xHignesse..

Géographie[modifier | modifier le code]

Les pouhons jaillissent en diverses vallées de Haute Ardenne. On les retrouve essentiellement à proximité du plateau des Hautes Fagnes et du plateau des Tailles.

Fontaines du Pouhon Pierre le Grand.

Spa[modifier | modifier le code]

Le plus célèbre pouhon est celui du centre de la ville de Spa : le pouhon Pierre le Grand. Il fait référence au séjour de ce Tsar à Spa en 1717.

Stavelot-Malmedy[modifier | modifier le code]

Au sud-est de Spa, dans les communes de Malmedy et de Stavelot, on dénombre également de nombreux pouhons. Le médecin liégeois Gilbert Lymborch en liste une douzaine dans la région au milieu du XVIe siècle[1].

Spa-Francorchamps[modifier | modifier le code]

Un des virages du circuit de Spa-Francorchamps porte le nom de « pouhon »[2]. Plusieurs pouhons sont en effet présents au sein de la boucle, dont les pouhons de Blanchimont.

Par ailleurs, le pouhon de Bernister se trouve en amont du circuit sur l'Eau Rouge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Achille Poskin, « Les sources minérales de Belgique », Mémoires de la société belge de géologie, paléontologie et hydrologie, vol. 2,‎ (lire en ligne, consulté le 20 avril 2020)
  2. La magie d’un Circuit unique au monde - Site officiel du circuit de Spa-Francorchamps

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

- Remacle, Louis, Les premières attestations de sources appelées poûhons in Le pays de Saint Remacle, n° 15 (1981-1982), p. 31-41

- Doms, Alexis, Il y a cent ans...Pouhons connus et méconnus de notre région in Histoire et archéologie spadoises, n° 139 (septembre 2009), p.120-134

- Kehl, Bruno, L'exploitation des sources d'eaux minérales : les pouhons in Nosse vîhe abby, n° 77 (sept 2002), p. 31-35

- Lecampinaire, Jean, Les pouhons de Malmedy https://www.sparealites.be/les-pouhons-de-malmedy (consulté le 20.04.2020)

- Poskin, Achille, Les sources minérales de la Belgique : nomenclature, géographie, analyses et bibliographie in Mémoires de la société belge de géologie, paléontologie et hydrologie, v. 2 (1888), p. 348-382 (disponible en ligne http://biblio.naturalsciences.be/rbins-publications/bulletin-de-la-societe-belge-de-geologie/002%20-%201888/bsbg_02_1888_mem_p348-382.pdf [consulté le 20.04.2020])