Portrait de Juan Martínez Montañés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Juan Martínez Montañés
Velázquez - Juan Martínez Montañés (Museo del Prado, 1635-36).jpg
Artiste
Date
1635-1636
Type
Technique
Huile sur toile
Dimensions (H × L)
109 × 107 cm
Localisation
Numéro d’inventaire
P01194Voir et modifier les données sur Wikidata

Le portrait de Juan Martínez Montañés (1568-1649) fut peint par Diego Velázquez vers 1635-1636, d'après l'âge du modèle. La toile est conservée au Musée du Prado. Certains auteurs identifient aujourd’hui le personnage peint avec Alonso Cano (1601/1667) bien qu'il ait été longtemps identifié avec Juan Martínez Montañés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sculpteur espagnol Juan Martínez Montañés (1568-1649) fit un voyage à Madrid de juin 1635) janvier 1636, répondant à l'invitation du peintre de la cour, Vélasquez. Montanes reçut une demande pour réaliser un buste du roi Philippe IV qui servit plus tard de modèle au sculpteur florentin Pietro Tacca et allait réaliser une statue en bronze du roi. La statue se trouve sur la place d'Orient de Madrid. La relation entre Vélasquez et Montanes était ancienne ; on sait que le beau-père de Vélasquez, Francisco Pacheco, colora les meilleures sculptures de Juan Martínez Montañés.

Description[modifier | modifier le code]

Lorsque Vélasquez peignit ce portrait, il avait environ 36 ans, alors que le sculpteur était un homme mûr de 67 ans. Vélasquez élit le moment où le sculpteur modèle le buste du roi. Toute la lumière et l'intérêt premier vont sur le visage et la main qui modèle. C'est une main en mouvement, en vie. Mais le reste de la peinture est réalisée avec un très grand soin, avec des traits séparés, fluides, tels que Vélasquez était habitué à faire ses portraits. Il faut noter les vêtements noirs, la cape de soie, le plastron et les poignets blancs. La toile est inachevée, la tête du roi est une simple ébauche.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Camón Aznar, José. Historia general del arte, Tomo XIII, colección Summa Artis, La pintura española del siglo XVII. Editorial Espasa Calpe S.A. Madrid 1977.
  • Morales y Marín, José Luis. La pintura en el barroco. Espasa Calpe S.A. 1998. (ISBN 84-239-8627-6).
  • Enrique Lafuente Ferrari. Museo del Prado. Pintura española de los siglos XVI y XVII. Aguilar S.A. 1964.

Références[modifier | modifier le code]