Porte Guillaume (Dijon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Porte Guillaume.
Porte Guillaume
Dijon Porte Guillaume.JPG
Présentation
Type
Porte
Style
Néo-classique
Construction
1788
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Dijon
voir sur la carte de Dijon
Red pog.svg

La porte Guillaume est un monument de Dijon datant du XVIIIe siècle, érigé à l'emplacement d'une ancienne porte du Moyen Âge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur les bases d'une ancienne porte du mur d'enceinte du XIIe siècle, l'architecte Jean-Philippe Maret fait construire en 1788 ce monument en hommage au prince de Condé, gouverneur de la Bourgogne. L'édifice prend alors le nom de Porte de Condé, et est raccordé par des murs aux remparts qui existe encore alors. À la Révolution, la porte prend le nom de Porte de la Liberté, puis finalement Porte Guillaume, en référence à Guillaume de Volpiano.

Devant la porte s'étendait un terrain vague où se rejoignaient les deux routes de Paris, celle provenant de Troyes et l'autre de Sens. Ce terrain fut aménagé en promenade avant qu'Henry Darcy n'en fasse le lieu du réservoir alimentant Dijon en eau, aujourd'hui jardin Darcy. L'esplanade située entre la porte Guillaume et le réservoir devint alors la place du Château d'eau, avant de prendre son nom actuel de place Darcy.

Description[modifier | modifier le code]

Quatre bas-reliefs, œuvre du sculpteur Claude-François Attiret, décorent les deux faces. Du côté de la place Darcy, sur la droite un Génie présentant à la Bourgogne les armes du prince de Condé et sur la gauche un Génie présentant un document à Minerve. Sur l'autre face sont représentés, à gauche la Muse de l'Histoire et à droite la Ville de Dijon[1].

Au-dessous deux tableaux de marbre, couronnés de médaillons et de guirlandes, dont les inscriptions ont été effacées[1].

Sur le tableau de droite est apposée une plaque commémorative à la mémoire de Thomas Jefferson, symbole de l'amitié Franco-Américaine.

Protection[modifier | modifier le code]

La porte Guillaume fait l'objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 27 juillet 1938[2].

Lieu de rassemblement[modifier | modifier le code]

La Porte Guillaume constitue, après la Place de la Libération, l'un des principaux lieux de rassemblement à Dijon. Ainsi, le départ de la manifestation dijonnaise du faisant suite à l'Attentat contre Charlie Hebdo est-elle partie de la porte Guillaume pour traverser Dijon jusqu'aux allées du Parc. Il en est de même de la manifestation du , en réaction aux Attentats du 13 novembre 2015 en Île-de-France. Le rassemblement, débuté à 14H00 pour dénoncer le terrorisme islamiste et défendre les valeurs de la République, s'est conclu par une minute de silence à 15h00[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thérèse Dubuisson, Dijon d'Antan, HC Éditions (2009)

Articles connexes[modifier | modifier le code]