Place Darcy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Place Darcy
Image illustrative de l’article Place Darcy
Situation
Coordonnées 47° 19′ 25″ nord, 5° 02′ 03″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Ville Dijon
Quartier(s) Centre historique
Morphologie
Type Place
Forme Triangulaire
Histoire
Monuments Porte Guillaume
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2015, Climats du vignoble de Bourgogne)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Place Darcy
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Place Darcy
Géolocalisation sur la carte : Dijon
(Voir situation sur carte : Dijon)
Place Darcy

La place Darcy est une place du XVIIIe siècle de style haussmannien aux portes du secteur sauvegardé de Dijon.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom de l'ingénieur hydraulicien dijonnais Henry Darcy (1803-1858).

Historique[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle les remparts de Dijon avec 12 portes et 18 tours passent par cette place par l'actuelle porte Guillaume au bout de l'axe rue de la Liberté / place de la Libération / palais des ducs de Bourgogne. Les deux routes de Paris provenant de Troyes et de Sens arrivent à Dijon par cette porte.

Au XVe siècle le château de Dijon est construit sur l'actuelle place Grangier voisine, à cheval sur les remparts, puis totalement démonté au XIXe siècle. En 1788 l'architecte Jean-Philippe Maret fait construire la porte de Condé en hommage au prince de Condé et gouverneur de Bourgogne Louis V Joseph de Bourbon-Condé à l'emplacement de la Porte Guillaume qui reprend ce nom définitif d'origine après la Révolution française.

En 1838 l'hydraulicien Henry Darcy instaure l'eau courante à Dijon (une des premières villes à la posséder avec Rome) et contribue grandement au développement de la ville et à la santé de ses habitants. Il construit sur l'actuel jardin Darcy un réservoir monumental d’eau potable de 2 300 m3 pour alimenter en eau courante les 29 000 habitants de Dijon de l'époque par un aqueduc souterrain de 12 km relié à la source du Rosoir de la haute vallée du Suzon. Dès 1840 de nombreux immeubles sont construits sur cette place, en style parisien haussmannien très en vogue à l'époque. Une fontaine à vasques en fonte y est installée, elle provenait de Paris. En 1878, elle est revendue à la ville de Châtillon-sur-Seine] qui l'installe sur la place Marmont[1]. Elle est remplacée en 1886 par une statue en bronze de François Rude qui sera envoyée à la fonte sous l'occupation allemande en 1942.

L'esplanade située entre la porte Guillaume et le réservoir est alors baptisée place du Château d'eau, avant de prendre son nom actuel de place Darcy en 1858 à la disparition d'Henry Darcy. En 1880 le jardin Darcy (premier jardin public de Dijon) est réalisé en style néo-Renaissance sur le réservoir d'eau par l'architecte Félix Vionnois (1841-1902) et l’hôtel de la Cloche voisin (un des plus luxueux de Dijon) est construit en 1884.

Avant la première Guerre mondiale, la place Darcy est un pôle important des transports en commun de Dijon, avec le passage des tramways à vapeur interurbains des chemins de fer départementaux de la Côte-d'Or (dont on voit ici une des rames) et des tramways électriques de la compagnie des tramways électriques de Dijon.

À ce jour, de par sa situation géographique près de la gare de Dijon-Ville, de sa grande taille et du jardin Darcy, la place Darcy est l'une des plus importantes de la ville.

En 2012, elle est en grande partie transformée avec l'arrivée du tramway de Dijon et la piétonnisation de la rue de la Liberté.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le film "La Seconde Vérité", avec Michèle Mercier et Robert Hossein, a été tourné en 1966 à Dijon[2] dont plusieurs scènes place Darcy : à l'intérieur de l'ancien Glacier, au Jardin Darcy et sur la place elle-même.

Manifestations et hommages[modifier | modifier le code]

La place sert parfois de lieu de départ de manifestations, ou de lieu d'hommage. En particulier :

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Une place de Châtillon-sur-Seine, la place Marmont] sur le site Cristaldesaintmarc.com.
  2. http://www3.bienpublic.com/dossiers/cinema/cine1.html
  3. « “Dijon est Charlie” : entre 35 000 et 50 000 personnes ont manifesté dans la ville », francetvinfo.fr, (consulté le ).
  4. « Marche Républicaine à Dijon, la Protec21 encadre « Charlie »! », http://protec21.org, (consulté le ).
  5. « Côte-d'Or - Hommage . Attentats de Paris : témoignages et hommages dans les rues de Dijon », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).
  6. « Côte-d'Or - Deuil. Dijon : L'Hôtel de la Cloche à l'heure parisienne », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).
  7. « Côte-d'Or - Hommage . Après les attentats, les Dijonnais se rassemblent place Darcy », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).
  8. « 500 personnes se sont réunies à Dijon en mémoire des victimes des attaques de Paris », (consulté le )
  9. a et b « Ville de Dijon », sur dijon.fr (consulté le ).
  10. https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/IA21002136?auteur=%5B%22Leprince%20Albert%20%28architecte%29%22%5D&idQuery=%22f4d2cf1-7cae-fbd3-e3a1-c0c0c421b2f%22
  11. « Côte-d'Or - Histoire. Dijon : le boulevard de Brosses hier et aujourd'hui », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).
  12. « Hier & aujourd'hui. Dijon : la rive nord de la place Darcy », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).
  13. « Hier/Aujourd'hui. Dijon : place Darcy », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).
  14. « Hier et aujourd'hui. Dijon : 1, place Darcy », sur bienpublic.com, Le Bien Public, (consulté le ).

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]