Pont sur la rivière Kwaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Pont de la rivière Kwaï.
Pont sur la rivière Kwaï
Le pont sur la rivière Kwaï en 2006.
Le pont sur la rivière Kwaï en 2006.
Géographie
Pays Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Province Kanchanaburi
Commune Kanchanaburi
Coordonnées géographiques 14° 02′ 27″ N, 99° 30′ 13″ E
Fonction
Franchit Kwaï Yai
Fonction Pont ferroviaire
Construction
Construction  : première version du pont en bois

Géolocalisation sur la carte : Thaïlande

(Voir situation sur carte : Thaïlande)
Pont sur la rivière Kwaï

Le pont sur la rivière Kwaï, en thaï สะพานข้ามแม่น้ำแคว, est un pont ferroviaire de Thaïlande franchissant la Kwaï Yai à Kanchanaburi ; il est traversé par la ligne Siam-Birmanie.

Construit pendant la Seconde Guerre mondiale par des travailleurs forcés sous les ordres de l'Armée impériale japonaise, il est célèbre pour le roman de Pierre Boulle et le film qu'il a inspirés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, afin de soutenir ses troupes dans la conquête du Raj britannique, l'Empire du Japon lance le projet ambitieux de construire une voie ferrée de 415 kilomètres de longueur à travers la Thaïlande pour rejoindre la Birmanie britannique. La main-d'œuvre, constituée de 100 000 travailleurs asiatiques et de 30 000 prisonniers de guerre occidentaux, connaît des pertes importantes en raison des mauvais traitements, des maladies tropicales et des bombardements américains et britanniques, notamment sur le pont en construction où environ 16 000 personnes trouvent la mort. C'est pour cette raison que la ligne est appelée « voie ferrée de la mort ».

Un pont en bois est d'abord construit pour assurer le franchissement de la Kwaï Yai durant la construction du pont métallique voisin. Il est achevé en . Des restes de ce pont en bois sont conservés dans le musée de la Seconde Guerre mondiale de Kanchanaburi.

Le pont métallique, toujours opérationnel depuis sa construction, est édifié avec les matériaux d'un autre pont de onze travées démonté à Java, en Indonésie, et amené sur place, près de la confluence des rivières Kwaï Yai et Kwaï Noi, à environ trois kilomètres au nord de la ville de Kanchanaburi. Ces deux rivières forment ensemble la Mae Klong[1].

Le pont métallique est bombardé et les deux travées centrales sont détruites en . À titre de dommages de guerre, les Japonais les restaurent à la fin du conflit. Elles se distinguent par leur forme rectangulaire et donnent au pont son aspect très particulier ; les nouvelles travées portent une plaque attestant de cette réparation[2].

Trafic[modifier | modifier le code]

Le pont peut être emprunté à pied en marchant sur la voie, des plates-formes permettent de s'écarter pour laisser passer les trains. Il peut également être emprunté pour quelques bahts avec un train touristique durant un parcours d'une quinzaine de minutes. Ce petit train multicolore est tracté en ses deux extrémités par une locomotive Diesel (une pour chaque sens)[3].

Le train reliant Thonburi à Nam Tok franchit le pont quotidiennement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :