Pont couvert du Pont-Chrétien-Chabenet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pont couvert
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Pont
Destination actuelle
Pont
Construction
XIXe siècle
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Le Champ RenaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le pont couvert est un pont situé au Pont-Chrétien-Chabenet, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le pont est situé dans le département français de l'Indre, sur la commune du Pont-Chrétien-Chabenet. Il passe au-dessus de la Bouzanne, à l'ouest du centre de la commune.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce pont en bois couvert unique en France aurait été construit à la suite d'un arrêté préfectoral du autorisant le compte de Poix à construire un pont de bois pour réunir les divers héritages dont il était propriétaire.

À l'intérieur du pont une plaque, contenant le texte suivant, est présente :

"1855 : Un arrêté préfectoral autorise le Compte de Poix, propriétaire du Château de Chabenet à construire ce pont de bois couvert afin de desservir les fermes de la rive droite qui lui appartenaient. Il est donc postérieur à la construction de la ligne de chemin de fer : le tronçon Châteauroux-Argenton construit de 1847 à 1854. Mais ce chantier marqué le par la noyade de 9 ouvriers dont la barque avait chaviré, rendit nécessaire l'utilisation d'un pont de boit situé vers le viaduc. L'actuel pont resta privé jusqu'en 1975, où une donation le rend communal. Ce pont couvert d'une galerie est aujourd'hui unique en France, mais appartient à un type autrefois commun : l'existence d'une toiture a pour but de protéger la structure en bois, forcément fragile. Classé Monument historique en 1992, il a fait l'objet d'une restauration remarquable en 2001."

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le [1].

En face du pont sur la rive gauche de la Bouzanne se trouve une ancienne carrière souterraine (clos par une grille) et une grotte (également close). La carrière a fourni les pierres pour la construction du viaduc. D’autres carrières existent le long du vallon. Ces carrières sont anciennes. Les Romains y extrayaient déjà les pierres pour la construction des monuments d’Argentomagus.

Constitution[modifier | modifier le code]

Le pont est constitué de deux culées en pierre, situées sur chaque rive de la Bouzanne et reliées entre elles par une structure porteuse réalisée par deux poutres triangulées. Le tablier est constitué de planches. De part et d'autre du tablier, des murs de bois soutiennent la charpente du toit. L’assemblage est réalisé à l’ancienne avec des chevilles en bois. De chaque côté du pont, le toit est soutenu par des murs en pierre de taille maçonnées. Le pont a une longueur de 20 m, une largeur utile de 3,50 m et une hauteur de 3,50 m. Il a été restauré en 2001[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pont couvert en bois », notice no PA00097495, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Le pont de bois couvert - Le Pont-Chrétien-Chabenet », sur www.lepontchretienchabenet.fr (consulté le 14 août 2019)