Politique au Viêt Nam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La propagande est omniprésente au Viêt Nam, sous la forme de bannières, monuments, etc.

L'article 4 de la constitution de 2001 dispose que : « Le Parti communiste du Viêt Nam, détachement d'avant-garde de la classe ouvrière, représentant fidèle des intérêts de la classe ouvrière, du peuple travailleur et de toute la nation, adepte du marxisme-léninisme et de la pensée de Ho Chi Minh, est la force dirigeante de l'État et de la société ». Le préambule de la constitution entend institutionnaliser « la relation entre le Parti communiste qui dirige, le peuple qui maîtrise et l'État qui administre »[1]

L'organe suprême de l'État est l'Assemblée nationale vietnamienne renouvelée tous les cinq ans. Celle-ci est élue au suffrage indirect par tous les vietnamiens âgés de plus de 18 ans. Par ailleurs, l'Assemblée Populaire élit le Président de l’État vietnamien au rôle symbolique et le Premier Ministre et son Gouvernement. Ils sont les deuxième et troisième personnage de l'État.

En effet, au Viêt Nam, le premier personnage de l'État est le Secrétaire Général du Parti communiste vietnamien.

L'exécutif vietnamien est composé de :

Le Viêt Nam est encore aujourd'hui une dictature communiste à parti unique (c'était un allié du Bloc de l'Est pendant la Guerre froide). Comme dans l'ex-URSS, l'État glorifie l'idéologie communiste grâce à la propagande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Constitution de 2001, site de l'université de Perpignan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jonathan D. London (dir.), Politics in contemporary Vietnam : party, state and authority relations, Palgrave Macmillan, Basingstoke, 2014, 229 p. (ISBN 978-1-137-34752-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]