Pliage (sac)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pliage.

Le Pliage est un modèle de sac de la marque Longchamp créé en 1993 et vendu à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires.

Historique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, Philippe Cassegrain crée un prototype qu’il coupe dans du nylon kaki. La découverte de cette matière s’est faite grâce à un collègue reconverti dans le commerce de nylon enduit pour l’armée française. Il lui propose d’acheter un stock de toile destiné à la fabrication des tapis de sol militaires.

Philippe Cassegrain lance alors une ligne de bagages en cuir et toile de nylon, adaptée aux voyages aériens, laquelle sera utilisée plus tard pour le sac « Le Pliage »[1].

Lors d’un voyage aux États-Unis, Philippe Cassegrain s’aperçoit de la complexité du produit, il décide de le rendre le plus léger et le plus simple d’emploi possible, une sorte de sac universel. C’est ainsi qu’est né l’Xtra-Bag[2], un sac d’appoint au patronage particulier, à plier en quatre et à glisser dans un étui pour se faire tout petit. Cet ancêtre de la lignée Le Pliage ne satisfait pas encore complètement Philippe Cassegrain[1].

En 1993, le sac apparaît sous sa forme actuelle[3], conçu par Isabelle Guyon et Philippe Cassegrain[4]. De forme trapézoïdale, il doit remplir certaines conditions pour pouvoir être un sac Pliage : notamment être en toile ou en cuir, posséder un rabat, deux poignées terminées en pointes et deux petites oreilles en cuir. Il est également terminé par un bouton-pression dans le dos. D’un geste rapide, la matière se plie et se déplie, tel un origami, pour prendre la place d’un livre de poche[5],[4]. Le succès est immédiat dès son lancement[4].

Arrivée à la tête de la direction artistique de l'entreprise en 1995, Sophie Delafontaine le revisite sous plusieurs formes et matières (toile caban, velours côtelé, flanelle à rayures tennis, PV, etc.)[6].

Lancé en 2012, le Pliage Cuir est une adaptation du modèle Le Pliage original. Ce sac le Pliage Cuir est réalisé dans un cuir qui permet de replier le sac exactement comme la version en nylon, sans qu’aucun pli ne se forme lorsqu’il est de nouveau déplié.

Ce sac à main en toile de nylon est un best-seller de l'entreprise[7],[3],[8], commercialisé à ce jour à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires[9],[10],[4],[11].

Un savoir-faire français[modifier | modifier le code]

Conception et processus de création sont tous d’origine française et c’est en France que tout est mis au point. Une série de vérifications est intégrée au processus de fabrication, pour garantir qu’à chaque étape dans l’atelier, le sac soit travaillé avec le plus grand soin[12]. Le Pliage est caractérisé par ses étapes de fabrication, parfaitement identiques dans tous les ateliers Longchamp en France[13] comme à l’étranger, qui permettent d’assurer la qualité de ce sac[14].

Collaborations[modifier | modifier le code]

Des collections spéciales ont étendus la gamme. Longchamp s’est régulièrement associée à des artistes ou à des créateurs pour créer de nouvelles collections en édition limitée[1], comme Tracey Emin[4], Jeremy Scott[15], Sarah Morris[16] ou encore Mary Katrantzou (en)[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Marie Aucouturier, Longchamp, Éditions de la Martinière, , 180 p. (ISBN 978-2732437767)
  2. Les Cassegrain cassent les codes, sur parismatch.com, Paris Match, 2 janvier 2012
  3. a et b Frédéric Martin-Bernard, « Le Pliage de Longchamp : un sac mythique ! », sur marieclaire.fr, Groupe Marie Claire (consulté le 4 mai 2013)
  4. a b c d et e Marta Represa, « L'art du Pliage », L'Express Styles,‎ , p. 38

    « Vingt ans et 30 millions de pièces vendues plus tard, celui-ci reste une icône. »

  5. Le secret des grandes griffes : un grand qui se fait tout petit, sur madame.lefigaro.fr, Madame Figaro, 4 mars 2011
  6. Émilie Faure, « Et vous, quel Pliage portez-vous ? », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », samedi 15 / dimanche 16 novembre 2014, page 32.
  7. William Coop, « Longchamp mène sa course au triple galop », sur lentreprise.lexpress.fr, L'Entreprise, (consulté le 4 octobre 2013) : « A eux seuls, les Pliage représentent aujourd'hui 20 % du chiffre d'affaires total. […] Résultat, en dix ans, la gamme s'est vendue à six millions d'exemplaires. »
  8. « Longchamp », Marques, sur ykone.com (consulté le 4 octobre 2013) : « Ces sacs en toile pouvant être pliés vont devenir les produits phares de la maison Longchamp, déclinés dans des dizaines de formes, de tailles et de couleurs. […] Plus de 12 millions de sacs pliages sont vendus »
  9. Florentin Collomp, « Longchamp, 60 ans et une croissance insolente », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 4 mai 2013)
  10. « Longchamp ouvre à Londres son plus grand magasin d'Europe », Entreprise, sur challenges.fr, Challenges, (consulté le 4 octobre 2013) : « Le sac Pliage […] est le best-seller de la maison, qui en a vendu 26 millions d'exemplaires depuis son lancement en 1993. »
  11. J.G., « Longchamp prend le pli », Obsession, vol. supplément du Nouvel observateur, no 18,‎ , p. 36

    « 30 millions, ça fait beaucoup et c'est plutôt impressionnant lorsqu'on sait que c'est le nombre de sacs Pliage que Longchamp a vendu ces vingt dernières années »

  12. La fabrication d'un sac Longchamp, étape par étape, sur lexpress.fr, L'express, 12 novembre 2013
  13. Alan Nagard, « Les sacs de luxe Longchamp échappent à la crise », sur entreprises.ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 4 mai 2013) : « De l'usine, chaque jour, sortent environ 550 sacs « de pliage », le best-seller de la marque, conçu d'une seule pièce de toile. »
  14. Longchamp prépare son avenir industriel dans les pays de la Loire, sur lesechos.fr, Les Échos, 7 janvier 2014
  15. Laura Cathelineau, « Jeremy Scott s'invite chez Longchamp », mode, sur lexpress.fr, L'Express,
  16. Olivier Reneau, « Le pli de couleur », L'Officiel, no 990,‎ , p. 90
  17. Mary Katrantzou, la virtuose du trompe-l'œil, sur lexpress.fr, L'express, 23 janvier 2012