Pindi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Pindi (ou Bapindi) sont un peuple d'Afrique centrale établi en République démocratique du Congo. Leur nombre est estimé à 4 000 environ[1]. Leurs voisins sont les Pende et les Suku[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le pindi, une langue bantoue parlée dans les régions de Kimbilangundu, Kipata et Kibobo

Histoire[modifier | modifier le code]

Venus d'Angola, les Pindi se sont installés les premiers dans la région de la rivière Kwango[1].

Culture[modifier | modifier le code]

Les Pindi ont réalisé des statues, des masques, des objets de prestige et des panneaux décoratifs[1].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Jean-Baptiste Bacquart, L'Art tribal d'Afrique noire, Thames & Hudson, 2010, (éd. originale en anglais 1998), p. 176-177 (ISBN 978-2878113549)
  2. Brooklyn Museum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olga Boone, Carte ethnique de la République du Zaïre : quart sud-ouest, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1973, p. 272
  • Carl Einstein, « Masques Bapindi » (1930), article réédité dans L'Art africain, 1991
  • Léon Matangila Musadila et Bruno Lapika, « Les Pindi », in Le paradoxe politique : une réalité pour la diversité culturelle au Congo-Kinshasa, L'Harmattan, 2007, p. 132 et suiv. (ISBN 9782296030992)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Leo A. Verwilghen, Folk Music of the Western Congo (dont Bapindi Sansas et Bapindi Hunting Calls), Smithsonian Folkway Records, 1952

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :