Pieter de Molyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pieter de Molyn
Landschap met pratende boeren by Pieter de Molijn.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
HaarlemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Anthony Molijn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées

Pieter de Molyn (ou Molijn[1]) est un peintre néerlandais, né à Londres le , mort à Haarlem le . C'est l'élève le plus connu de Jan van Goyen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Paysage avec passants conversant. Ca. 1640. Budapest, Musée des beaux-arts de Budapest.
  • Tableaux
  • Chambéry ; musée des Beaux-Arts, Paysage, acquis en 1831.
  • Quimper, musée des Beaux-Arts, Paysans près d'une habitation rustique, acquis en 1864 de Jean Marie de Silguy.
  • Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin, Chaumière dans un bouquet d'arbres, acquis en 1900.
  • Dessins
  • Chantilly, musée Condé, L'Enclos.
  • Lille, musée des Beaux-Arts, Ruines dans un paysage avec figures et animaux.
  • Paris, musée du Louvre, une dizaine de dessins dont un provenant du célèbre collectionneur Mariette, plusieurs de Saint-Morys, un de His de la Salle.

Prix records[modifier | modifier le code]

  • En huile : Paysage, huile sur bois, 36,2 par 49 cm, Sotheby's Londres, , lot n° 7, 87 300 £.
  • En dessin : Paysage d'hiver avec patineurs, craie et lavis, 15,2 par 20,2 cm, Sotheby's New York, , lot n° 139, 35 250 $.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On rappellera qu'en néerlandais pur, le upsilon n'existe pas, il est alors remplacé par ij.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans Ulrich Beck, Pieter Molyn, 1595-1661. Katalog der Handzeichnungen, Doornspijk, 1998. (Catalogue raisonné des dessins).
  • Allen Eva-Jeney, The Life and Art of Pieter Molyn, Ann Arbor, 1987. Photocopie d'une thèse (dissertation en anglais) soutenue à University Maryland College Park, en 1987.

Liens externes[modifier | modifier le code]