Pierre des Vaux de Cernay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les croisades
Cet article est une ébauche concernant les croisades.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pierre des Vaux de Cernay (ou Pierre de Vaulx-Cernay, en latin Petrus monachus coenibius Vallium Cernaii) est un moine cistercien de l'abbaye des Vaux-de-Cernay et chroniqueur des croisades albigeoises. "Moine de l'abbaye cistercienne des Vaux-de-Cernay, il est le neveu de Guy, abbé de ce monastère et évêque de Carcassonne en 1212. Il suit son oncle lors de la quatrième croisade et revient en France en 1206." Il est mort après 1248.

Son Historia Albigensis (1218) est une des sources importantes pour connaître la chronologie de ces Croisades.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pierre de Vaulx-Cernay, Histoire de l'hérésie des Albigeois et de la sainte guerre contre eux (de l'an 1203 à l'an 1218), trad. François Guizot, Paris, Belin, 1824, 399 p. [1]
  • Petri Vallium Monachi, Hystoria Albigensis. Historia de factis et triumphis memorabilibus nobilis viri domini Simonis comitis de Monte Forti (1213-1218), édition par P. Guébin et E. Lyon, Paris, 1926.
  • Pierre des Vaux de Cernay, Histoire albigeoise, nouvelle traduction par Pascal Guébin et Henri Maisonneuve, Paris, Vrin (L'Église et l'État au Moyen Âge, 10), 1951.

Études[modifier | modifier le code]

  • Yves Dossat, « La croisade vue par les chroniqueurs: Pierre des Vaux-de-Cernay, cistercien et correspondant de guerre », Paix de Dieu et guerre sainte en Languedoc au XIIIe siècle, Cahiers de Fanjeaux, n° 4, 1978, p. 221-259.
  • Philippe Petit-Radel, « Pierre, moine de Vaux-Cernay, historien de la croisade armée contre les Albigeois », Histoire littéraire de la France, Paris, Firmin Didot et Treuttel et Wurtz, t. 17, 1832, p. 246-254.

Liens externes[modifier | modifier le code]