Pierre Venant de Charmilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre François Venant de Charmilly est un officier supérieur de l'armée française et le leader des colons de Saint-Domingue lors de la cession de l'île aux anglais en 1794.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élu président de l'Assemblée coloniale de Saint-Domingue, il écrit à William Pitt en pour lui demander de venir au secours de la colonie [1]. Puis il se rend en délégation à Cuba et aux États-Unis dès l'automne 1791, afin de masquer l'ampleur des demandes effectuées par les colons de l'île aux anglais de la Jamaïque[1]. En , il émigre en Angleterre. Il devint alors colonel au service de l'armée d'Angleterre.

Il est ensuite le négociateur et le représentant des colons de Saint-Domingue lors de la cession de l'île aux anglais en 1794, par le Traité de Whitehall.

Plus tard, il fut fait chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis,

Pierre François Venant de Charmilly est mort à Gand, le . Il était auteur d’un ouvrage sur la colonie de Saint-Domingue, en réponse à un ouvrage de M. Bryan Edwàrds de la Jamaïque, dont il avait souhaité réfuter une partie du contenu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le soulèvement de 1791 et ses conséquences dans la Méditerranée des Caraïbe, contribution de Bruno D Lara, page 201 [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lettre à M. Bryan Edwards en réfutation de son ouvrage, intitulé Vues historiques sur la colonie française de Saint-Domingue, Londres, T. Baylis, 1797, 243 pages