Pierre Brind'Amour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Brind'Amour
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Pierre Rodrigue Brind'Amour, né en 1941[1] et mort en janvier 1995[2], était un philologue canadien d'expression française, professeur au Département des études anciennes de l'université d'Ottawa[3].

Auteur de travaux sur l'antiquité gréco-romaine, il a apporté de nouveaux éléments à l'appui d'un fait déjà aperçu par un anonyme du XVIIIe siècle[4], par Eugen Parker[5], par Georges Dumézil[6] et d'autres, à savoir que Nostradamus, dans ses Prophéties, s'est inspiré plus d'une fois de livres historiques ou littéraires imprimés à son époque.

Des Mélanges Pierre Rodrigue Brind'Amour ont été édités en 2001 par l'université du Québec[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'homme et le péché originel chez Jean Scot Erigène, Thèse de sciences médiévales, Université de Montréal, 1962[8].
  • «La mort de Lucrèce», dans Hommages à Marcel Renard, t. 1, Bruxelles, Latomus, 1969, p. 153-161.
  • « L’Origine des Jeux Séculaires », dans Aufstieg und Niedergang der römischen Welt, Volume 2, Walter de Gruyter, 1978, pp. 1334-1417.
  • « La date du martyre de Polycarpe (23 février 167) », dans Analecta bollandiana, 98, 1980, pp. 456-462.
  • « Problèmes astrologiques et astronomiques soulevés par le récit de la mort de Domitien chez Suétone », dans Phoenix, 35, 1981, pp. 338-344.
  • « Jupiter et le bain dans le Tibre. À propos d’Horace, Satire II 3,288-299 », dans P. Brind'Amour, R. Kilpatrick et P. Senayin (dir.), Mélanges offerts en hommage au Révérend Père Etienne Gareau (Éditions de l'Université d'Ottawa, Ottawa & Trois-Rivières, 1982), pp. 159-163.
  • « Manilius and the Computation of the Ascendant », dans Classical Philology, 78, 1983, pp. 144-148.
  • Le calendrier romain : recherches chronologiques, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1983[9].
  • Astro positions, Montreal, King Microware, c1983[10].
  • « Nostradamus et l'histoire romaine », dans Hommage à la mémoire de Ernest Pascal (dans Cahiers des Études anciennes, t. 23), 1990, t. 1, p. 55-65.
  • « L'horoscope de l'avènement de Néron », dans Cahiers des Etudes Anciennes, 25, 1991, pp. 145-151.
  • Nostradamus astrophile : les astres et l'astrologie dans la vie et l'œuvre de Nostradamus, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa et Éditions Klincksieck, 1993[11].
  • Nostradamus, Les premières Centuries ou Prophéties, Édition et commentaire par Pierre Brind'Amour, Genève, Droz, 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amicus, catalogue national canadien, en ligne.
  2. Pierre Kunstmann, Avertissement au lecteur, dans Nostradamus, Les premières Centuries ou Prophéties, Édition et commentaire par Pierre Brind'Amour, Genève, Droz, 1996, p. IX.
  3. Pierre Brind'Amour, Nostradamus astrophile : les astres et l'astrologie dans la vie et l'œuvre de Nostradamus, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa et Éditions Klincksieck, 1993, quatrième page de couverture.
  4. Anonyme, Lettre critique sur la personne et sur les écrits de Michel Nostradamus, Mercure de France, août et novembre 1724.
  5. Eugen Parker, « La légende de Nostradamus et sa vie réelle », Revue du Seizième Siècle, tome X, 1923, p. 93-106, 148-158.
  6. Georges Dumézil, «...Le moyne noir en gris dedans Varennes» Sotie nostradamique, Gallimard, 1984, pp. 116-126.
  7. Mélanges Pierre Rodrigue Brind'Amour, dans Cahiers des études anciennes, Université du Québec à Trois-Rivières, 2001. Voir notice en ligne.
  8. Amicus, catalogue national canadien, en ligne.
  9. Amicus, catalogue national canadien, en ligne.
  10. Amicus, catalogue national canadien, en ligne.
  11. Amicus, catalogue national canadien, en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]