Pierre Audouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Audouin.
Pierre Audouin
Naissance
Décès
Activité

Pierre Audouin, né à Paris en 1768 et mort à Paris le , est un dessinateur et graveur au burin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l’élève de Jacques Firmin Beauvarlet[1]. Sous l’Empire, il obtient le titre de graveur de Madame Mère, puis après la Restauration, celui de graveur ordinaire du Roi.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il grava d'après Le Corrège, Raphaël, Eustache Lesueur et se fit connaître par Le Christ au tombeau, la Vierge, dite la Belle Jardinière, La Charité.

La Vierge, l’Enfant Jésus et saint Jean, d’ap. La Belle Jardinière de Raff. Sanzio.

Christ porté au tombeau, d’ap. Michel-Ange Amerighi.

Madeleine, d’ap. Carlo Dolce.

La charité, d’ap. Andrea del Sarto.

Jupiter et Anttope, d’ap. Ant. Allegri

Apollon couronnant la Vérité, d’ap. Landon.

Vénus btessée, d’ap. Raff. Sanzio.

Muses ; Melpomène, Polijmmé, Erato, d’ap.Eust. Le Sueur.

Muses : Cllo, Euierpe, Thalie,d’ap. Eust. Le Sueur.

Polymnie, d’ap. Lor. Bartolini.

Offrande à la Vertu, d’ap. Jean Raoux.

Jeune athtêie remerciant les Dieux, d’ap. Bouillon.

Au retour des Bourbons, il grava les portraits des princes de la famille royale et des principaux personnages de l'époque, dont Wellington et Marmont, ce qui lui valut le titre de graveur du roi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E. Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, t. 1, Paris, Ernest Gründ, , 1200 p., p. 264

Liens externes[modifier | modifier le code]