Pierre-Paul Sevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sevin
Image dans Infobox.
Portrait en estampe peint par D. C. Vermeulent de l'école de Flandre en 1670
Naissance

Tournon (Ardèche)
Décès

Tournon
Activité
Peintre, dessinateur, illustrateur
Lieux de travail

Pierre-Paul Sevin, né le à Tournon-sur-Rhône (Ardèche) et mort dans la même ville le [1], est un peintre d'histoire et illustrateur de compositions allégoriques dans le siècle de Louis XIV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, François Sevin, décorateur à Tournon, joue un rôle essentiel dans la constitution de sa culture artistique que complète sa formation au collège des Jésuites de Tournon.

Vers 1661, Pierre-Paul Sevin devient peintre de sa ville natale en se spécialisant dans les décors à fresques. Sa formation chez les jésuites et la proximité de l'école lyonnaise des arts, le fait rencontrer le Père jésuite Ménestrier pour illustrer ses livrets sur l'art d'organiser des fêtes. Avec lui, il réalise les décors de la cour du collège des Jésuites de Lyon (1662)[2], puis ceux, éphémères, pour l’entrée des souverains de Savoie à Chambéry (1663)[3] et pour la canonisation de Saint-François de Sales à Annecy (1666).

Son séjour en Italie entre 1666 et 1671, au moment où Le Bernin conçoit des architectures éphémères et des décors de fêtes, lui permet de reproduire la pompe funèbre d'Alexandre VII en 1667, celle de François de Ville en 1669, un feu d'artifice commémorant la paix d'Aix-la-Chapelle en 1668 et l'ordonnance des banquets donnés par le pape en l'honneur de Christine de Suède.

À son retour d'Italie, il est appelé à Paris où il séjournera jusqu'en 1689. Trois personnages de premier plan vont lui confier d'importants travaux: le cardinal de Bouillon, Monsieur, frère du roi, pour le château de Saint-Cloud et le P. Ménestrier[4]. On lui doit aussi les cérémonies de canonisation de saint François Borgia en 1672 à Tournon, pour la naissance du duc de Bourgogne en 1682 au Collège Louis-le-Grand à Paris et l’entrée des ducs de Bourgogne et du Berry à Grenoble en 1701[5].

En 1689, il revient à Lyon pour prendre le titre de peintre de la ville, mais il est jugé inadapté à peindre les portraits et sa mission prend fin en 1690[3].

Il s'installe ensuite à Tournon où il meurt en 1710.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Pompes funèbres du Prince de Condé, 1687: dessins et illustrations composés par Sevin pour la décoration de Notre Dame de Paris en vue de la pompe funèbre du Prince de Condé[6].
  • Portrait de Saint Ignace de Loyola[7].
  • Portrait de Louis, Dauphin de France[8].

Une gravure représentant un mausolée nous apprend que sa femme Damoiselle Marie-Anne de Coisnon de Maison est décédée le 30 mai 1683.

Illustrations des ouvrages suivants[modifier | modifier le code]

  • Traité des statues, 1688, de François Lemée, illustré par Sevin
  • Ludovico magno theses, de Louis de la Tour d'Auvergne Prince de Turenne, illustré par Sevin
  • Histoire du roi Louis le Grand, 1689, par Claude François Ménestrier, illustré par Sevin

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thèse de doctorat, histoire de l'art, Paris, 2012: Pierre Paul Sevin (Tournon, 1646-id.1710): illustrateur et créateur de décors de fêtes et de cérémonies sous Louis XIV / Damien Chantrenne[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF13519031.
  2. Damien Chantrenne, « Le père Claude-François Ménestrier et le peintre Pierre-Paul Sevin, auteurs des décors de la Cour du collège des jésuites de Lyon », Les Cahiers d'Histoire de l'Art,‎
  3. a et b Damien Chantrenne, « Des projets inédits concernant les pompes funèbres du Grand Condé par Pierre Paul Sevin », sur Persee, (consulté le )
  4. Jean-Marc Chatelain & André Jammes, Devises héroïques & galantes pour la Cour du Roi-Soleil inventées par François Clément & peintes par Pierre-Paul Sevin, Paris, Editions des Cendres,
  5. Louis Henri GUY, « Un tableau de Sevin à Champdor », sur Canalblog, (consulté le )
  6. Dessins conservés à la Bibliothèque Municipale de Lyon
  7. Estampe consultable en ligne sur BnF Gallica
  8. Estampe consultable sur BnF Gallica
  9. Consultable en ligne sur centrechastel.paris-sorbonne.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]