Phnom Bok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phnom Bok
Phnom Bok5.JPG

La colline du Phnom Bok.

Géographie
Pays
Coordonnées
Fonctionnement
Statut

Phnom Bok (en khmer : ប្រាសាទភ្នំបូក) est une colline au nord-est du Baray oriental au Cambodge où est bâti un prasat (temple) à son sommet.

Description[modifier | modifier le code]

Cette élévation fait partie de la "trilogie des montagnes", où chacune est surmontée d'un temple construit avec une disposition similaire. Les deux autres collines étant Phnom Bakheng et Phnom Krom.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du temple date du règne de Yasovarman Ier (889-910), quand la capitale du pays a été transférée à Angkor et nommée Yasodharapura[1].

Le site des trois collines a été choisi par Yashovarman car située le long de Baray oriental (dont seule subsiste la base de l'autel central). Au XXe siècle, ces sanctuaires avaient une grande valeur religieuse d'après le rite angkorien. Au point de vue astronomique, l'alignement des temples permettait d'observer les équinoxes et les solstices d'hiver et d'été de l'intérieur de l'entrée ouest du temple situé sur le Phnom Bok, connu également pour son triple sanctuaire dédié à la Trimurti.

Artefacts[modifier | modifier le code]

C'est dans ce triple sanctuaire que la mission Louis Delaporte a découvert, en 1873, les trois têtes représentant la Trimurti. Elles sont à présent exposées au Musée Guimet à Paris.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Artéfacts provenant du triple sanctuaire du Phnom Bok. Musée Guimet, Paris.
Tête de Shiva
 
Tête de Vishnou
 
Tête de Brahma
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Dagens, Les Khmers, Société d'édition Les Belles Lettres, , 335 p. (ISBN 9782251410203), chap. I (« Le pays khmer. L'histoire »), p. 28-29