Philtrum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Philtrum
Philtrum de chien
Philtrum atténué par l'exposition prénatale à l'alcool
Philtrum atténué par l'exposition prénatale à l'alcool

Le philtrum (du grec ancien φίλτρον / phíltron (« charme ») dérivé de φιλεῖν / phileîn (« aimer ; embrasser »)) est la fossette située au milieu de la lèvre supérieure des humains[1]. Cette fossette est un vestige de la fente qui, chez les mammifères qui possèdent un rhinarium (truffe), va du milieu des narines jusqu'au milieu de la lèvre supérieure. L'homme partage cette caractéristique avec les autres haplorrhiniens.

Certaines maladie congénitales peuvent affecter l'apparence du philtrum. Par exemple, en cas d'exposition prénatale à l'alcool, le philtrum de l'enfant à naitre peut être atteint. Le bébé nait alors avec un philtrum atténué, voire absent[2].

Folklore[modifier | modifier le code]

Le philtrum est communément appelé "empreinte de l'ange" ou "doigt de l'ange". Selon la tradition juive (Talmud de Babylone, Niddah, 30b[3]), le fœtus est instruit de la Torah pendant la grossesse, mais dès sa naissance, Lailah, l'ange de la Conception, vient le frapper légèrement sur la bouche pour qu'il l'oublie. Cette zone serait donc la trace de l'intervention angélique, même si le lien n'est pas établi aussi clairement dans le texte. Cette légende est citée plus ou moins directement dans plusieurs œuvres populaires :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de médecine Flammarion, 8e édition, p. 755.
  2. Philippe Dehaene, La grossesse et l'alcool, Presses universitaires de France, 1995, 127 p. (OCLC 32635508)
  3. Atenebris Adsole, « Babylonian Talmud: Niddah 30 », sur www.come-and-hear.com (consulté le 24 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]