Philippe Verteuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Verteuil
Nom de naissance André Dassart
Naissance
Tonneins, Lot-et-Garonne,
Drapeau de la France France
Décès (à 91 ans)
Duras, Lot-et-Garonne, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Officier de la Légion d'Honneur
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Philippe Verteuil, pseudonyme du Colonel de gendarmerie André Dassart, né le à Tonneins, Lot-et-Garonne et mort en mars 2004 à Duras[réf. nécessaire], est un auteur français de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École normale supérieure, puis à l'École de cavalerie de Saumur, André Dassart devient militaire et participe à la Deuxième Guerre mondiale. Il raconte sa captivité aux mains des nazis dans J'étais un prisonnier (1945). Il publie ensuite sous son nom des ouvrages sur l'aviation, deux romans d'aventures et un recueil de poésie.

Devenu capitaine de gendarmerie, il illustre le rôle des gendarmes dans le cadre d'affaires criminelles en faisant paraître sous le pseudonyme de Philippe Verteuil onze romans policiers dans la collection Le Masque. Plusieurs de ces récits documentés de procédure policière se déroulent en province dans de petits villages, là où les interventions de la gendarmerie sont les plus cruciales auprès des autorités policières locales.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Jeux de vilains, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 816, 1964
  • Une guêpe dans la manche, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 887, 1965
  • Colin-maillard avec une morte, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 986, 1967
  • Monnaie de plomb, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1027, 1968
  • Le professeur est dans la lune, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1060, 1969
  • Un homme dans la nuit, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1105, 1970
  • Les Dents longues, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1190, 1970
  • Piège pour un assassin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1435, 1976
  • Un serpent dans la poche, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1472, 1977
  • Des scorpions sous les pierres, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1606, 1980
  • Machination au troisième degré, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1656, 1981

Roman d'espionnage[modifier | modifier le code]

  • Béatrice et les Espions, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Services secrets no 24, 1965

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • Car c'est moi qu'on enterre, dans Meurtres en pays charentais, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1065, 1969 (anthologie avec des nouvelles de Ilka Rezette, Pierre Frachet et Maurice Bastide.)

Publications signées André Dassart[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Sang de feu !, Paris, La Technique du livre/Baudinière, coll. Les Romans Fauves, 1949
  • Bistrot 22, l'hôtel sans joie, Paris, La Technique du livre/Baudinière, coll. Les Romans Fauves, 1949

Récit autobiographique[modifier | modifier le code]

  • J'étais un prisonnier, Alger, G. Dinesco, 1945

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Griffes au cœur, Le Puy, Les Cahiers du nouvel humanisme, 1952

Textes sur l'aviation[modifier | modifier le code]

  • Histoires d'avion, Alger, Office d'éditions et de publicité, 1944
  • L'Appel des ailes, Paris, Baudinière, Bibliothèque de l'aviateur, 1948
  • La Patrouille des aigles : scouts dans le ciel, Paris, Baudinière, Bibliothèque de l'aviateur, 1951

Collaboration[modifier | modifier le code]

  • Jacques Sarthou, L'Homme aux mains d'argile, Paris, Éditions de Flore, 1949 (collaboration d'André Dassart et André Vinard

Référence[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]