Pierre Frachet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Frachet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Pierre Frachet, né le 2 juillet 1933 à Plombières-les-Bains est un parolier, interprète, romancier et scénariste français. Il est décédé le 14 janvier 2015 à L'Haÿ-les-Roses (94)[réf. insuffisante][1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Nancy, Pierre Frachet au début de sa carrière musicale « se produit dans certains cabarets, comme La Colombe, comme artiste de variétés »[2].

L'œuvre la plus connue de Pierre Frachet est la chanson Ma môme (1960), interprétée tout d'abord par Jean Ferrat et reprise ensuite notamment par Daniel Guichard pour son album Les Chansons que j’aime (1976)[3]. Pour Jean Ferrat, Frachet écrit également en 1960 L'éloge du célibat[4] et Regarde-toi Paname[5].

Également interprète, Pierre Frachet enregistre lui-même Ma môme chez Odéon[6] en février 1961, en 45 tours[7], et il l'interprète à Bobino [8].

Ma môme interprétée par Ferrat a joui d'un succès radiophonique, et « les principales stations de l'époque vont la programmer pendant des mois »[9]. Ma môme fut non seulement une chanson appréciée du public, elle joua aussi un rôle déterminant dans l'évolution de Jean Ferrat puisque Louis-Jean Calvet écrit que: « Il y a six ans que Ferrat chantait en cabaret lorsque Ma môme le révèle enfin au grand public[10] ». Et d'ajouter, en guise d'explication, que: « Poésie simple, familière, musique populaire, la chanson en annonce bien d'autres. [...] Les paroles de Pierre Frachet sont curieusement "ferratiennes". [...] Influence de l'auteur sur le compositeur et futur auteur? Peut-être. »[11].

En 1967, il publie un roman policier, Comme dit ma grand-mère suivi l'année suivante d'un second L'alcôve tue lentement.

En 1975, il est co-cénariste du film Vous ne l'emporterez pas au paradis dans lequel jouent Pierre Mondy, Marion Game, Bernard Le Coq et Charles Denner.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Comme dit ma grand-mère, Presses de la Cité, coll. « Un mystère », 2e série, no 56, 1967
  • L'alcôve tue lentement, Presses de la Cité, coll. « Un mystère », 2e série, no 91, 1968

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Pierre Frachet
  2. Robert Belleret, Jean Ferrat : Le chant d'un révolté; biographie, Paris, Éditions de l'Archipel, (ISBN 978-2-352-87327-3).
  3. Biographie de Daniel Guichard sur idolsmag
  4. Daniel Pantchenko, Jean Ferrat : Je ne chante pas pour passer le temps, Paris, Fayard, (ISBN 978-2-213-63839-3), p. 94.
  5. Pantchenko, op. cit., p. 95.
  6. Discographie de Pierre Frachet
  7. Robert Belleret, op. cit.
  8. Pantchenko, op. cit., chapitre 2, p. 27, note n° 2.
  9. Pantchenko, op. cit., chapitre 2, p. 23.
  10. Voir Louis-Jean Calvet, Cent ans de chansons française : (1907-2007), Paris, Éditions de l'Archipel, , 521 p., p. 308.
  11. L.-J. Calvet, op. cit., p. 309.

Liens externes[modifier | modifier le code]