Peter Taugwalder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Peter Taugwalder
Description de l'image Peter Taugwalder.tiff.
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance ,
Zermatt
Décès ,
Zermatt
Carrière
Disciplines Alpinisme
Ascensions notables première ascension du Cervin
Profession guide de haute montagne

Peter Taugwalder, dit Peter Taugwalder père, est un guide de haute montagne et alpiniste suisse, né le [1] à Zermatt où il est mort le [2]. En compagnie de son fils, qui porte le même nom, Taugwalder est l'un des sept hommes à effectuer la première ascension du Cervin en . Il est également l'un des trois seuls membres de l'expédition à avoir survécu à la descente, avec son fils et l'Anglais Edward Whymper.

Biographie[modifier | modifier le code]

La tombe de Peter Taugwalder à Zermatt.

Originaire de Zermatt, dans le canton du Valais, Taugwalder réalise la première ascension du Pollux (1864) et du Hohberghorn (1869). Parmi ses ascensions notables, il effectue la deuxième ascension de la pointe Dunant (1851) et de l'Ober Gabelhorn (1865).

À la suite de la tragique première ascension du Cervin, au cours de laquelle quatre hommes trouvent la mort, la conduite de Taugwalder fait l'objet d'une enquête, au cours de laquelle sa responsabilité est écartée. Néanmoins, Taugwalder devient l'objet de récriminations et d'accusations de la part d'autres alpinistes et guides de Zermatt. Il abandonne son travail de guide quelques années après l'accident et émigre en Amérique du Nord. Il meurt à proximité du lac Noir peu après son retour à Zermatt.

Taugwalder avait deux fils, Peter et Joseph Taugwalder.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Truffer, « Peter Taugwalder » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. L'Écho des Alpes, 1888, p. 229 - D. F. O. Dangar et T. S. Blakeney, « 'Old' Peter Taugwalder, 1820-88 », Alpine Journal, vol. 70,‎ , p. 26-37

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • D. F. O. Dangar et T. S. Blakeney, « 'Old' Peter Taugwalder, 1820-88 », Alpine Journal, vol. 70,‎ , p. 26-37 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]