Paynes Prairie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Payne.
Paynes Prairie
Micanopy Paynes Prairie obs twr view01.jpg
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
85 km2
Création
Administration
Florida Department of Environmental Protection
Site web
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Green pog.svg
Localisation sur la carte de Floride
voir sur la carte de Floride
Green pog.svg

Paynes Prairie, parfois Payne's Prairie, est un parc d'État de Floride, couvrant quelque 85 km2 de savane au sud de Gainesville. Il est classé zone naturelle nationale (National Natural Landmark) et est également traversé par l'Interstate 75 et l'U.S. Route 441.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Espagnols avaient des fermes d'élevage (ranchs) dans la région jusqu'au XVIIe siècle. L'un des ranchs le plus connu était appelé « Rancho de la Chua ». La région prit ensuite le nom d' « Alachua Prairie ». Un groupe d'Amérindiens Séminoles, mené par le chef Ahaya (parfois nommé Cowkeeper), s'installa dans ce qui est aujourd'hui le comté d'Alachua, en 1784, Son fils King Payne qui lui avait succédé, fut tué lors d'une attaque de la milice de Géorgie en 1812. La prairie lui doit son nom actuel.

En 1871, de fortes pluies inondèrent la prairie qui, vers 1873, devint même navigable pour des bateaux à vapeur, transportant passagers, bois et autres marchandises, sur ce qu'on nommait alors le lac Alachua. En 1891, l'Alachua sink, qui draine la prairie, fut dragué et débouché, permettant l'assèchement de la prairie. En 1903, William Camp renoua avec la tradition de l'élevage sur la prairie[1].

Faune et Flore[modifier | modifier le code]

Le parc possède toujours des zones marécageuses. On y trouve d'ailleurs le lac Wauberg. Ce milieu naturel humide abrite de nombreux alligators[1]. On y trouve également des chevaux sauvages, des bisons et plus de 270 espèces d'oiseaux[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le parc est ouvert aux visiteurs qui peuvent y faire des randonnées, du vélo, du camping, de la pêche et du bateau[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Lars Andersen, Paynes Prairie : a history of the great savanna, Sarasota, Fla. : Pineapple Press, 2001. (ISBN 978-1-56164-225-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :