Passerelle Mativa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Passerelle Mativa
La passerelle Mativa depuis le quai Mativa.
La passerelle Mativa depuis le quai Mativa.
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Commune Blason de Liège Liège
Coordonnées géographiques 50° 37′ 30″ N, 5° 34′ 45″ E
Fonction
Franchit Dérivation
Fonction Passerelle pour piétons
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres
Longueur 80 m
Portée principale 50 m
Largeur ~10 m
Hauteur libre 3,65 m
Matériau(x) Béton armé
Construction
Construction 1904-1905
Inauguration 1905
Mise en service 1905
Architecte(s) François Hennebique
Historique
Anciens noms Pont Hennebique
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (2016, no 62063-CLT-0601-01)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Passerelle Mativa
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Passerelle Mativa

La passerelle Mativa (ou pont Hennebique) relie les deux rives de la Dérivation, entre le quai Mativa et le parc de la Boverie.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’un legs de l’exposition universelle de Liège de 1905 qui permettait aux visiteurs de transiter du quartier des Palais, installé dans le parc de la Boverie, à la plaine des Vennes transformée en quartier des Halls et des Jardins.

La construction de cet ouvrage fut décidée en 1904, après que le comité organisateur de l’exposition eut persuadé le conseil communal de la nécessité de construire un pont définitif à cet endroit. Il prévoyait ainsi le développement futur du quartier des Vennes.

L’ouvrage, achevé en 1905, est un pont en béton armé du système de l’ingénieur français François Hennebique. La passerelle mesure une dizaine de mètres de large.

À la clôture de l’exposition, la ville de Liège devint propriétaire de l’ouvrage[1].

En 2016, le pont est classé au Patrimoine immobilier de la Région wallonne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'inventeur du béton armé », sur http://longages.chez.com (consulté le 14 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Ruwet, Liège, la ville aux 88 ponts, Liège, Noir Dessin Production, , 168 p. (ISBN 978-2-87351-321-4), p. 70-71
  • Olivier Carly, « Le classement du pont Mativa à Liège comme monument : le témoignage pratiquement inchangé d'une ingéniosité technique mise en valeur lors de l'Exposition universelle de Liège en 1905 », La Lettre du Patrimoine, Institut du Patrimoine wallon, no 43,‎ , p. 6-7

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]