Pasquin (Fielding)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pasquin (Pasquin : A Dramatick Satire on the Times: Being the Rehearsal of two Plays, viz. A Comedy call'd, The Election; and a Tragedy call'd, The Life and Death of Common Sense, en anglais) est une pièce de théâtre d'Henry Fielding de 1736. La pièce, un succès éclatant,[1] a contribué à faire de lui l'un des dramaturges les plus en vogue en Angleterre dans les années 1730.

Présentation[modifier | modifier le code]

Pasquin est une satire, chargée d'échos politiques[2],[3],[4], mettant en scène - comme le titre complet l'annonce avec détail - la répétition de deux pièces, une tragédie et une comédie[5],[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frederick G. Ribble, « Fielding, the Hoadlys, and the Composition of Pasquin », Studies in Philology, vol. 106, no 2,‎ , p. 235–261 (ISSN 1543-0383, DOI 10.1353/sip.0.0023, lire en ligne)
  2. (en) « Literary Encyclopedia | Pasquin: A Dramatick Satire on the Times », sur www.litencyc.com (consulté le 24 mai 2017)
  3. (en) Peter Jan de Voogd, Henry Fielding and William Hogarth: The Correspondences of the Arts, Rodopi, (ISBN 9062035434, lire en ligne)
  4. (en) J. A. Downie, A Political Biography of Henry Fielding, Routledge, (ISBN 9781317314837, lire en ligne)
  5. (en) webmaster@fantasticfiction.com - http://www.fantasticfiction.com, « Pasquin by Henry Fielding », sur www.fantasticfiction.com (consulté le 24 mai 2017)