Parens scientiarum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parens scientiarum (en latin  : pour la mère des sciences) est une bulle pontificale de Grégoire IX, datée du [1] et adressée aux professeurs et étudiants de l'université de Paris.

Faisant suite aux lettres du légat Robert de Courçon (de l'année 1215) et à une intervention meurtrière de gardes de la ville de Paris dans l'université en 1229[1], le pape Grégoire IX, homme de culture et canoniste avisé, accorde par cette bulle à l'Université de Paris des privilèges. Il est question, dedans, de l'indépendance intellectuelle et juridique. Ainsi, seul l'évêque de Paris est responsable de l'ordre public dans l'université, et non le gouvernement de la ville[1]. Cependant, l'université n'est pas libre à cause de l'interdiction des sources « hérétiques » comme Aristote.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Baptiste Decharme, « La police peut-elle intervenir comme elle le veut dans les universités ? », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]