Palata Srbije

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Palata Srbije
Палата Србије
Novi Beograd - The SIV building.jpg

Le bâtiment de la Palata Srbije

Présentation
Destination initiale
Immeuble gouvernemental
Destination actuelle
Immeuble gouvernemental
Style
Principalement moderniste
Architecte
Première équipe : Vladimir Potočnjak, Anton Urlih, Zlatko Nojman et Dragica Perak
Puis Mihailo Janković
Construction
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Pays
District
Municipalité
Localité
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Serbie
voir sur la carte de Serbie
Red pog.svg

La Palata Srbije (en serbe cyrillique : Палата Србије), le Palais de Serbie, est un bâtiment gouvernemental situé à Belgrade, la capitale de la Serbie, dans la municipalité urbaine de Novi Beograd. Il est inscrit sur la liste des monuments culturels protégés de la République de Serbie (identifiant no SK 2144)[1] et sur la liste des biens culturels de la Ville de Belgrade[2].

Le Palais, situé Bulevar Mihaila Pupina[3], est l'ancien siège du Conseil exécutif fédéral (gouvernement) de la République fédérative socialiste de Yougoslavie ; il était autrefois connu sous le nom de Palais de la Fédération (Palata Federacije) et, de manière informelle, sous le nom de SIV 1 (Savezno izvršno veće, le « Conseil exécutif fédéral »)[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Autre vue du bâtiment
L'intérieur du bâtiment

La construction de l'édifice a commencé en 1947, selon les plans originaux d'une équipe de quatre architectes, Vladimir Potočnjak, Anton Urlih, Zlatko Nojman et Dragica Perak. Leur projet comprenait seulement le plan de base en forme de H. Après la mort de Vladimir Potočnjak, le chef du projet, en 1952, les travaux furent interrompus. Ils reprirent en 1956 lorsque l'architecte Mihailo Janković se chargea du projet original tout en lui apportant de nombreuses modifications.

Architecture[modifier | modifier le code]

La Palata Srbije présente un mélange de classicisme au niveau de la structure principale et de modernisme, par exemple dans le grand hall d'entrée surmonté d'un dôme de verre. L'édifice est, à tort, parfois considéré comme appartenant au réalisme socialiste de type stalinien ; en fait, ce style n'est pas représenté dans la capitale serbe, à l'exception du Dom sindikata, la « Maison des syndicats ». La structure de base du bâtiment, en forme de H, couvre une surface d'environ 65 000 m2[5], ce qui en fait le plus vaste immeuble de Serbie. Il abrite 744 bureaux d'environ 30 m2 chacun, 13 salles de conférence, six salons, trois grandes salles et deux garages[5].

Utilisation[modifier | modifier le code]

La Palata Srbije accueille aujourd'hui six ministères du Gouvernement de la Serbie, avec des projets pour y transférer la plupart des autres ministères après des rénovations[5],[6],[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Nepokretna kulturna dobra » [xls], sur http://www.heritage.gov.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la République de Serbie (consulté le 21 octobre 2016)
  2. (sr) « Monuments culturels de Novi Beograd », sur http://beogradskonasledje.rs, Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté le 21 octobre 2016)
  3. (sr) « Palata Srbije », sur http://www.planplus.rs (consulté le 26 août 2012).
  4. (sr) « Sablasno prazna Palata sa 744 sobe », Blic, sur http://www.b92.net, B92, (consulté le 26 août 2012).
  5. a, b et c (sr) « Direkcija : U Palati nema mesta », sur http://www.b92.net, B92, (consulté le 26 août 2012).
  6. (en) T. Spaić, N. Korlat, « Government moves to New Belgrade, Home Ministry and Army at Banjica », sur http://blic.rs, Blic, (consulté le 26 août 2012).
  7. (sr) Lj. BEGENIŠIĆ, « Selidba na tri adrese », sur http://www.novosti.rs, Večernje novosti, (consulté le 26 août 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]