Pain d'abeille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pain d'abeille sur un rayon de couvain au sein d'une ruche d'Abeille mellifère.
Larve de Ceratina bifida (Apidae, tribu Ceratinini) se nourrissant de son pain d'abeille

Le pain d'abeille est un mélange de pelotes de pollen, de miel et de ferments lactiques qui sert de nourriture de base aux larves des abeilles sociales et solitaires, bourdons et autres Apoidea. Alors que le miel est la fraction énergétique de la ration alimentaire, le pain d'abeille contient des vitamines et des aminoacides qui couvrent les apports protéiniques des larves. Il comporte moins de protéines que le pollen, mais celles-ci sont plus facilement assimilables[1].

Chez les abeilles mellifères, les butineuses récoltent le pollen à l'aide de leur bouche, des poils de leur corps, des peignes et des brosses des pattes. Humecté avec la salive, les grains de pollen sont tassés en pelotes sur les pattes de derrière dans la corbeille à pollen (en). Ces butineuses rapportent à la ruche les pelotes qui sont placées par des ouvrières spécialisées dans des alvéoles à demi-remplis. Ces dernières les enduisent de leur salive et les tassent à l'aide de leurs mandibules. Ces alvéoles à proximité du couvain ne sont pas operculées avec une fine couche de cire comme pour le miel, mais recouvertes par une fine pellicule de miel[2]. Les conditions ainsi créées aboutissent à la fermentation du pollen et à la formation du pain de pollen : les ferments lactiques, produits par des enzymes contenus dans le miel stomachal que les abeilles régurgitent pour la fabrication du pain, activent la fermentation du mélange qui permet, par différentes modifications chimiques (notamment celles qui hydrolysent les protéines en acides aminés) de former le pain au bout de quinze jours en moyenne[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marieke Mutsaers,Henk van Blitterswijk, Leen van 't Leven, Jaap Kerkvliet, Jan van de Waerdt, Produits de l'apiculture, Agromisa Foundation, 2005 (ISBN 9789085730422)
  2. Pierre Jean-Prost, Paul Médori, L'apiculture. Connait̂re l'abeille, conduire le rucher, J.-B. Baillière, , p. 139
  3. (en) Alejandra Oloffson et Tobias C. Vasquez, « The lactic acid bacteria involved in the production of bee pollen and bee bread », Journal of apicultural research, International Bee Research Association, vol. 48, no 3,‎ , p. 189-195 (ISSN 0021-8839, lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :