Padda de Java

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lonchura oryzivora

Lonchura oryzivora
Description de cette image, également commentée ci-après

Padda de Java

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Estrildidae
Genre Lonchura

Nom binominal

Lonchura oryzivora
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A2bde+3bde+4bde : Vulnérable

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 18/09/1997

Le Padda de Java (Lonchura oryzivora), aussi nommé Padda oryzivore, Calfat de Java ou encore Moineau de Java, est une petite espèce de passereau la famille des Estrildidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure environ 14 cm de longueur. Il présente un léger dimorphisme sexuel : la femelle étant notamment un peu plus petite que le mâle.

Le plumage est dans l'ensemble gris bleu pâle avec la tête noire (calotte plus étroite chez la femelle), tout comme la queue, et les joues blanches. Le bec est rose et nettement conique chez la femelle, plus rouge et élargi à la base chez le mâle. Les yeux sont marron et les pattes rose chair.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se trouve sur certaines îles d'Indonésie (Java, Bali et Bawean). Oiseau de cage populaire, il a été introduit dans de nombreux autres pays : Sri Lanka, sud de la Birmanie, Zanzibar, Sainte-Hélène, etc.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce fréquente les rizières et les bambouseraies.

Comportement[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit en grandes bandes.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Padda oryzivora

Variétés domestiques[modifier | modifier le code]

Seul un individu des variétés blanche, brune, opale ou pastel, issu d'élevage, est considéré comme étant un animal domestique en droit français. Les autres formes de cet oiseau relèvent donc de la législation concernant les animaux sauvages[1].

Symbolique[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est emblématique des pickpockets, des devins, des diseurs de bonne-aventure[2]. Il a donné son nom au film de Johnnie To Sparrow (en cantonais : 文雀, Man jeuk).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques
  2. Julien Gester, « Les Parapluies étaient déjà de sortie », Libération, no 10379,‎ , p. VII du cahier cinéma (ISSN 0335-1793, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :