Pénétrance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La pénétrance, en génétique, est la portion d'individus possédant un génotype donné qui exprime le phénotype correspondant [1],[2].

  • La pénétrance d'une maladie génétique est de 100 % si cette maladie s'exprime dès que les conditions génétiques sont présentes. C'est-à-dire si tous les individus qui ont le même génotype expriment le même phénotype.
    • Par exemple dans l'achondroplasie, la pénétrance est de 100 % chez le fœtus.
    • Dans la maladie de Huntington, la pénétrance est de 100 % à 75 ans mais n'est que de 50 % à 50 ans.
  • Lorsque la pénétrance est incomplète, des individus de génotypes identiques n'exprimeront pas tous le même phénotype.
    • Cette notion de pénétrance explique que, dans le cas de certaines maladies où la prévalence du gène est élevée comme dans l'hémochromatose, il existe relativement peu de personnes atteintes par la pathologie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Transmission des maladies génétiques », sur orpha.net (consulté le 17 juillet 16)
  2. (en) Anthony JF Griffiths, Jeffrey H. Miller, David T. Suzuki et Richard C. Lewontin, « Penetrance and expressivity », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)