Pédipalpe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la zoologie
Cet article est une ébauche concernant la zoologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pédipalpes d'une Oxyopes salticus vue de face

Les pédipalpes (nom masculin) sont la deuxième paire d'appendices post-oraux parmi les pièces buccales du prosome chez certains chélicériformes, les arachnides et les pycnogonides. Ils sont homologues aux mandibules des crustacés, et correspondent aux mandibules des insectes. Ce sont des appendices comprenant six éléments : la coxa, le trochanter, le fémur, une petite patella, le tibia et le tarse.

Les pédipalpes sont parfois nommés les pattes-mâchoires. Généralement c'est un synonyme plutôt réservé aux maxillipèdes des crustacés.

Pédipalpes des scorpions[modifier | modifier le code]

Les pinces du scorpion ne sont pas des pattes, membres articulés locomoteurs bien que portés également par le prosome, mais sont des pédipalpes. Ce type différent d'appendices évolués chez le scorpion sont spécialisés pour la prédation. Les pédipalpes n'ont que rarement un rôle de locomotion, que l'on peut observer chez certaines espèces de l'ordre Solifugae et l'ensemble des espèces de l'ordre Palpigradi.

Pédipalpes des araignées[modifier | modifier le code]

Les pédipalpes des araignées ont une segmentation semblables aux pattes sauf pour le tarse qui n'est pas divisé et le prétarse qui n'a pas de griffes latérales. Ils sont terminés chez les mâles par un organe copulateur présentant essentiellement un bulbe qui contient le tube séminifère ou réceptaculum séminis, objet des études microscopiques de A.Lopez et L.Juberthie-Jupeau (anatomie des araignées), notamment en 1985[1]. L'examen des pédipalpes est bien souvent le seul élément qui permet de différencier certaines espèces.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lopez, A. avec L.Juberthie-Jupeau, « – Ultrastructure comparée du tube séminifère chez les mâles d’Araignées. », Mem. Biospéol., 12, p. 97-109.,‎

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Savory, T. 1977. Arachnida. 2nd edition. U.S. Edition published by Academic Press INC. LTD.340 p.
  • (en) Snodgrass, R.E. 1971. A Textbook Arthropod Anatomy. Published by Hafner Publishing Company, INC. 363 p.
  • (en) Torre-Bueno, J.R. 1989. The Torre-Bueno Glossary of Entomology/ compiled by Stephen W. Nichols; including Supplement A by George S. Tulloch. Published by The New York Entomological Society in cooperation with the American Museum of Natural History. 840 p.
  • (en) Discovery Books; 2000; Insects and Spiders; St. Remy Media Inc.; New York; 35
  • Lopez, A. avec L.Juberthie-Jupeau, 1985 – Ultrastructure comparée du tube séminifère chez les mâles d’Araignées. Mem. Biospéol., 12, p. 97-109.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]