Ostro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ostro
Ostro
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Saxe Saxe
Commune
(Gemeinde)
Panschwitz-Kuckau
Code postal 01920
Démographie
Population 279 hab. ()
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 13′ 01″ nord, 14° 11′ 32″ est
Altitude 150 m
Superficie 388 ha = 3,88 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Ostro
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Ostro

Ostro (en haut-sorabe: Wotrow) est un village de Haute-Lusace appartenant à la municipalité de Panschwitz-Kuckau en Saxe orientale (Allemagne). Il fait partie de l'arrondissement de Bautzen et se trouve dans une région qui est le berceau des Sorabes. Sa population était de 279 habitants en 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé au sud-ouest de la Haute-Lusace, à 5 km à l'est d'Elstra et à 2 km au sud de Pantschwitz-Kuckau, et à l'ouest de la vallée de la rivière Klosterwasser. Il se trouve entre 183 et 220 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue du village.

Un site de la culture de Billendorf (2500 av. J.-C.) datant de l'âge du fer a été découvert près du village. Les ancêtres des Sorabes s'y installent au moment de leur grande migration en provenance de l'est au VIIIe siècle apr. J.-C. Il y construisent une fortification de 2,5 hectares qui devient un site important des Milceni, avant de s'installer dans l'actuelle Bautzen. Le fort est abandonné au XIIe siècle, lorsque l'on construit une tour fortifiée à 150 mètres au sud-est. On peut alors atteindre le village à partir de la future bourgade de Kamenz qui se construit au bord de la Via Regia.

Le village appartient de 1079 à 1559 à la paroisse de Göda ; mais lorsque celle-ci passe à la Réforme protestante, les habitants renouvellent leur attachement au catholicisme. Les Sorabes de Bautzen obtiennent aussi l'église Saint-Pierre, mais elle est simultanée (c'est-à-dire partagée avec les luthériens). Le village est finalement rattaché à la paroisse catholique de Crostwitz, village demeuré aussi catholique. L'évêque Jakob Wosky von Bärenstamm achète un domaine dans le territoire agricole du village en 1755 et fait construire une maison paroissiale et une cure. Le village devient alors un paroisse indépendante avec la construction de l'église Saint-Bennon, achevée en 1772, ainsi qu'une école paroissiale construite en 1764 sur les deniers de l'évêque. Elle est reconstruite en 1836. Une nouvelle école est construite en 1842, agrandie en 1925. Elle sert aujourd'hui de maison communautaire à la communauté villageoise.

Le village avait 287 habitants en 1910 qui parlaient tous le haut-sorabe. Le poète sorabe Jakub Bart-Ćišinski (Jakob Barth en allemand) y est enterré en 1909.

Son nom provient du slave ostrov qui signifie île, l'ancien fort étant en effet placé sur une colline dominant la rivière Klosterwasser qui la longe sur trois côtés.

La procession équestre de Pâques est un événement annuel religieux et identitaire fort suivi.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Calvaire typique de la région, à Ostro.
  • (de) Werner Coblenz, Ostro und seine Schanze, Kamenz, 1991
  • (de) Reinhard Spehr, Christianisierung und früheste Kirchenorganisation in der Mark Meißen. Ein Versuch: Frühe Kirchen in Sachsen, Ergebnisse archäologischer und baugeschichtlicher Untersuchungen, Stuttgart, 1993, pp. 9-63