Oscar Lagger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Oskar Lagger
Image dans Infobox.
Oskar Lagger en 2018.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
SionVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Oscar Lagger, né à Münster le et mort à Sion le [1], est un compositeur et chef d'orchestre suisse

Biographie[modifier | modifier le code]

Oscar Lagger a grandi dans la capitale du Valais, à Sion. Il y fréquente les écoles obligatoires, puis le collège, qu'il achève en 1956 avec la maturité classique (anglais et latin). De 1956 à 1962, il étudie à Paris la composition et le chant à l'École César Franck, où il obtient un diplôme dans les deux matières. Il a étudié la musicologie à la Sorbonne, l'orgue et le chant grégorien à l'Institut de musique sacrée de l'Université catholique. Puis il poursuit ses études de chant à Vienne, où il se familiarise avec le dodécaphonisme. En chant, il y obtient la « Reifeprüfung ».

Pour l'année scolaire 1962/1963, il est nommé professeur de musique et de chant à l’École Normale des Instituteurs du Valais (section germanophone). Il enseigne également au Séminaire des futurs prêtres et au Conservatoire de Sion. Oskar Lagger perfectionne son art du chant et prend des leçons auprès de Jakob Stämpfli, Paul Lohmann, Laura Sarti, etc.

Pendant 30 ans, Oscar Lagger est maître de chapelle à la Cathédrale de Sion. De 1971 à 1996, il dirige la chorale Pro Arte du Conservatoire de Sion.

De 1982 à 1994, Oscar Lagger est directeur du Conservatoire de Sion. Il poursuit le travail de ses prédécesseurs et améliore l'offre de cette institution. Il fait campagne pour la réduction des frais de scolarité, l'amélioration des conditions des enseignants et l'augmentation des subventions cantonales. Pendant cette période, il est souvent membre de jurys, lors de réunions de chanteurs et de choristes, et expert en examens dans d'autres conservatoires.

Famille[modifier | modifier le code]

Oscar Lagger est marié à Cécile Lagger-Nussbaum et a cinq enfants.

Carrière[modifier | modifier le code]

Création musicale[modifier | modifier le code]

Le but d'Oscar Lagger est de promouvoir les jeunes talents. Entre autres, Brigitte Balleys, mezzo-soprano, Brigitte Fournier, soprano et Norbert Carlen, baryton ont été ses élèves.

Il écrit de nombreux arrangements de chants populaires pour chœur d'hommes. Grâce à l'éducation vocale et musicale reçue par les élèves à l’École normale, Oscar Lagger donne au chant choral et à la musique scolaire dans le Haut-Valais une impulsion durable et profonde. De nombreux enseignants du Haut-Valais doivent leur formation de chef de chœur ou d’organiste au travail d'Oscar Lagger. Oscar Lagger réalise de nombreux concerts avec les associations qu'il dirige, que ce soit en tant que chef de chœur ou en tant que soliste. Il dirige régulièrement le Chœur de la cathédrale de Sion pendant les offices les dimanches, jours fériés et aux funérailles. Conformément aux exigences de l'année liturgique, cette chorale, dirigée par Oscar Lagger, chante des messes et d'autres œuvres religieuses.

En 1971, Oscar Lagger fonde le Chœur Pro Arte de Sion. Selon les statuts, ce Chœur poursuit un double objectif: promotion de la musique chorale de haute qualité, et développement d'un large répertoire de la musique classique et contemporaine: messes de Wolfgang Amadeus Mozart, Joseph Haydn, Franz Schubert et Giacomo Puccini, cantates de Johann Sebastian Bach, Requiems de Johannes Brahms et Gabriel Fauré, opérettes de Jacques Offenbach et musique contemporaine de Olivier Calmel, Germaine Tailleferre et Carl Orff .

Oscar Lagger a été membre et plus tard président de la commission musicale de la Fédération des Sociétés de Chant du Valais. (FSCV)

Carrière de soliste[modifier | modifier le code]

Oscar Lagger se produit comme chanteur (basse) en Suisse et à l'étranger. Sa carrière de soliste l'a conduit en France, en Allemagne, en Italie, en Pologne et en Afrique du Sud.

Composition[modifier | modifier le code]

Depuis sa retraite en 1994 en tant que directeur du Conservatoire de Sion, Oscar Lagger compose plus fréquemment. Sont nés de nombreuses œuvres chants et œuvres profanes et religieuses ainsi que des arrangements pour chœur mixte, chœurs d'enfants et chœurs d'hommes, avec accompagnement de piano, d'orgue et / ou d'orchestre. Si Johann Sebastian Bach est son grand modèle, il développe au fil des ans son propre style de composition. Lagger écrit de nombreuses compositions sur des textes en dialecte haut-valaisan, notamment sur des textes d'Adolf Imhof, de Hannes Taugwalder et d'Eduard Imhof. Les œuvres chorales d'Oscar Lagger ont fait l'objet d'une audition internationale et sont souvent interprétées lors de concours de chorales.

Lagger a mis en place un nombre particulièrement élevé d'arrangements pour chœur d'hommes.

Littérature sur la théorie de la musique[modifier | modifier le code]

Oscar Lagger est également l’auteur d’écrits musicologiques et pédagogiques: Exercices vocaux pour chœur, technique vocale (respiration, phonétique, exercices), etc.

Catalogue des œuvres[modifier | modifier le code]

Le Manuel Swiss Choir Composers (Musikverlag Hug) répertorie une liste complète des œuvres du compositeur Oscar Lagger (jusque 1996). La plupart des œuvres d'Oscar Lagger sont déposées à la Médiathèque du Canton du Valais.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Pour son œuvre Ave maris stella, Oscar Lagger a reçu en 2001 le 1er prix du Concours de composition de la Fédération des sociétés de chant du Valais (FSCV).

Oscar Lagger a reçu le 1er Grand Prix de l'Alpenchorfestival 2012 à Brigue pour les quatre œuvres suivantes :

  • Ds Karrusell : texte de Hannes Taugwalder, Zermatt / Aarau (1910-2007)
  • Vischperterminu : texte de Hannes Taugwalder
  • Miis lieb Aletsch : texte de Peter Imhof, Ried-Brig
  • D'Mijsch : texte de Hannes Taugwalder[2]

Il obtient en 2017 le Prix de la culture de la municipalité de Goms.

Il a reçu un second prix au concours de composition de la Société cantonale des chanteurs fribourgeois avec Les réfugiés, texte de Josiane Haas.

prix culturel
Prix culturel.

En reconnaissance des services rendus, Oscar Lagger a été nommé membre d'honneur de la Fédération des Sociétés de Chant du Valais (FSCV). Le , la municipalité de Goms/Gonches a octroyé à Oscar Lagger le premier prix culturel, qui lui fut remis à l'occasion d'un concert à l'église paroissiale de Münster[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Monsieur Oskar Lagger - 1934 », sur décès.ch (consulté le )
  2. [1] Alpenchorfestival Brigue 2012 ; classement du concours de compositions
  3. Regionalzeitung Aletsch-Goms, No. 12; 23. anneé, du 23. juin 2017 page 22 et 23 Oskar Lagger – erster Gommer Kulturpreisträger
  4. Walliser Bote du 13. juin 2017, Article deAlois Grichting, page 8, Ehrenkonzert und Kulturpreis für Oskar Lagger

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Biographies des compositeurs choraux suisses, catalogues avec discographie et bibliographie, éditions musicales Hug, pp. 211-214, (ISBN 3-906415-70-8).
  • Oskar Lagger Compositeur/Komponist, Annie Thiessoz Reynard, biographie et liste des œuvres conservées à la Médiatheque Valais, 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]