Oscar Dufresne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Oscar Dufrenne.
Oscar Dufresne
Description de cette image, également commentée ci-après

(1915)

Naissance
Pointe-du-Lac
Décès
Montréal
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Pays de résidence

Drapeau du Canada Canada

Drapeau : Québec Québec
Profession

Homme d'affaires

et conseiller municipal
Ascendants
Thomas Dufresne (Père), Victoire Dussault (Mère)
Conjoint
Alexandrine Pelletier
Descendants
Laurette Dufresne (née Normandin)
Famille
Marius Dufresne, Candide Dufresne, Romulus Dufresne (Frères), Cécile Dufresne (Sœur)

Oscar Dufresne ( - ) est un homme d’affaires québécois et un conseiller municipal pour la Cité de Maisonneuve. Il a été notamment président des compagnies Dufresne & Locke et Dufresne Construction Co.. Il a également été président du conseil d'administration du journal Le Devoir.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oscar Dufresne naît le 17 octobre 1875 à Pointe-du-Lac[1],[2]. Il est le fils de Thomas Dufresne et de Victoria Dussault[1]. Il est également le petit-fils d'Augustin Rivard Dufresne qui a été l'un des premiers membres de la chambre d'assemblée du Bas-Canada[1].

À la suite de sa formation académique, Oscar Dufresne devient en 1889 un commis de bureau pour la Caverhill, Hughes & Co. avant de devenir caissier en 1891 pour la Bourgouin & Duchesneau Co. En 1893, il décide de s'investir dans la Dufresne & Locke Company, une manufacture de chaussures fondée par son père en 1891[3]. En 1906, il est élu conseiller municipal au sein de la Cité de Maisonneuve et occupe successivement le poste de président de la commission des finances puis de la commission des parcs jusqu'en 1918[1],[4].

Le 16 mai 1899[5], il se marie avec Alexandrine Pelletier, fille de Pierre Pelletier[1].

Au courant de sa vie professionnelle, Oscar Dufresne a été président de l'Association des manufacturiers de chaussures du Canada, président de la Dufresne & Locke Co., président de la Dufresne Construction Co., président de la Librairie Beauchemin Ltée, président de la Slater Shoe, président du conseil d'administration du journal Le Devoir, président de la Société Canadienne d'opérette et également président d'une compagnie d'électricité[4]. Il a aussi été membre de plusieurs conseils d'administration dont celui de l'Institut Bruchési, de l'hôpital Notre-Dame, de l'Institut national canadien pour les aveugles et de l'United Securities[4]. De plus, il a été membre du bureau d'administration de la Banque provinciale et du Sun Trust de Montréal[4].

Il meurt d'une crise cardiaque le au Château Dufresne à l'âge de 61 ans[4]. Les obsèques ont lieu à l'église Saint-Jean-Baptiste de La Salle dans le quartier de Maisonneuve[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Prince et al. 1915, p. 393
  2. Archives de Montréal, « Les industriels. Oscar Dufresne. », Ville de Montréal (consulté le 17 janvier 2012)
  3. Robert Cadotte, « Résidence Dufresne », milieuxdefavorises.org (UQUAM),‎ (consulté le 17 janvier 2012)
  4. a, b, c, d, e et f « M. Oscar Dufresne est mort subitement hier soir », Le Devoir,‎
  5. « Alexandrine Pelletier », Geneanet. Le site de référence des généalogistes.,‎ (consulté le 17 janvier 2012)

Sources[modifier | modifier le code]

  • « M. Oscar Dufresne est mort subitement hier soir », Le Devoir,‎
  • Lorenzo Prince, Charles Gordonsmith, Ben Deacon et M. Marcy, Montreal Old and New : Oscar Dufresne, Montréal, International Press Syndicate, , 509 p., p. 393
  • Archives de Montréal, « Les industriels. Oscar Dufresne. », Ville de Montréal (consulté le 17 janvier 2012)
  • Robert Cadotte, « Résidence Dufresne », milieuxdefavorises.org (UQUAM),‎ (consulté le 17 janvier 2012)
  • « Alexandrine Pelletier », Geneanet. Le site de référence des généalogistes.,‎ (consulté le 17 janvier 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]