Organisation judiciaire au Cameroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette page décrit l’organisation judiciaire au Cameroun.

Organisation[modifier | modifier le code]

D’après la nouvelle constitution de 1972 et sa révision de 1996, la justice est rendue « au nom du peuple camerounais » par :

Principes[modifier | modifier le code]

Les principaux principes du système judiciaire camerounais énoncés dans le préambule de la constitution sont :

  • égalité devant la justice ;
  • non-rétroactivité des lois ;
  • présomption d’innocence.

Critiques du système judiciaire[modifier | modifier le code]

Dans un audit publié en 2003, les auditeurs du cabinet Ducharme Stein Monast/Berlioz consulting & Co notent les aspects suivants :

  • corruption, conséquence de la faible rémunération des magistrats ;
  • concentrations des avocats sur Douala et Yaoundé ;
  • manque d’indépendance de la justice du pouvoir exécutif ;
  • conseil supérieur de la magistrature sans pouvoir propre ;
  • encombrement des tribunaux de Douala et Yaoundé faute de magistrats.

Articles connexes[modifier | modifier le code]