Onorato Damen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Onorato Damen en 1925.

Onorato Damen, né le à Monte San Pietrangeli, dans la province de Fermo et mort le à Milan, est un homme politique italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Onorato Damen adhère directement à l'aile gauche du PSI en 1910. Pendant la Première Guerre mondiale, il est dégradé en 1917 et emprisonné pendant deux ans pour incitation à la désertion.

À sa libération, il devient membre de la Fraction communiste abstentionniste avec Amadeo Bordiga. En 1921, il fait partie des principaux fondateurs du Parti communiste d'Italie, secrétaire de la Camera del Lavoro de Pistoia et directeur du journal communiste L'Avvenire. Arrêté la même année et accusé de l'assassinat d'un fasciste lors d'un affrontement armé, il doit s'enfuir à Paris, où il est responsable de l'édition de l'Humanité en langue italienne. Revenu en Italie en 1924, il est élu député.

Son deuxième combat commence alors, la lutte contre la dégénérescence de l'Internationale communiste. Il fonde en 1925 avec Bruno Fortichiari, Luigi Repossi et d'autres le Comité d'entente contre la bolchévisation de l'IC et les nouveaux affidés de Moscou : Gramsci-Togliatti.

Il est arrêté comme tous les autres députés communistes en 1926 par le régime fasciste de Mussolini puis il est relégué dans l'île d'Ustica. Il est condamné à 12 ans de réclusion. En 1933, il dirige la révolte des prisonniers de Civitavecchia. Il est libéré puis arrêté en 1935, 1937 et encore en 1940. Il est libéré définitivement en 1943.

Il est le principal fondateur et animateur du Partito Comunista Internazionalista en novembre 1943 dans le Piémont et la Lombardie. Après 1945, il entre en conflit avec la tendance Amadeo Bordiga jusqu'à la scission intervenue en 1952.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Bordiga, au delà du "mythe", validité et limite d'une expérience dans l'histoire de la Gauche italienne,éditions Prometeo,Paris, 2011, présentation Michel Olivier
  • Bordiga, validita e limiti d'una esperienza nelle storia della sinistra italiana, epi, Milano, 1977
  • Gramsci tra marxismo e idealismo, Edizioni Prometeo, Milano 1988.

Liens externes[modifier | modifier le code]