Parti communiste international

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti communiste internationaliste (homonymie).

Le Parti communiste international bordiguiste est une organisation fondée en Italie en 1952 sous le nom de Parti communiste internationaliste.

Le Parti communiste international, qui prend définitivement ce nom en 1964, est le résultat d'une scission du Partito comunista internazionalista (PCI) d'Onorato Damen. Amadeo Bordiga qui avait rejoint le Parti de Damen après la guerre, s'oppose à celui-ci sur la question de l'activisme. Sur injonction de Bordiga, et sans aucune discussion, le Parti reviendra également sur certaines positions avec lesquelles la rupture avec le léninisme était consommée, comme sa position sur les syndicats :

"... on doit rejeter catégoriquement toute perspective de redressement du syndicat, toute tactique visant à la "conquête de ses organes centraux ou locaux, toute participation à la direction des commissions internes et organismes syndicaux en général. La classe ouvrière au cours de son attaque révolutionnaire devra détruire le syndicat comme un des mécanismes les plus sensibles de la domination de classe du capitalisme." Déclaration du C.E. du PCI, Battaglia Comunista no 19, juin 1948.

"...du moment où, dans un organisme syndical donné, le rapport numérique concret entre les membres du parti et ses sympathisants d'une part et les syndiqués de l'autre sera favorable, et si dans cet organisme existe une dernière possibilité, virtuelle ou statutaire d'activité autonome de classe, le parti développera la pénétration et tentera la conquête de la direction de cet organisme." Base pour l'organisation, Bordiga, 1952.

Dès avant la mort d'Amadeo Bordiga (en 1970), l'organisation connaît beaucoup de scissions. En 1966, Jacques Camatte, hostile au tournant activiste du PCI et déclarant prématurée l'existence du parti de classe fonde le groupe Invariance tandis que Roger Dangeville lance la revue Le fil du temps sur une ligne politique peu ou prou similaire. Le groupe Invariance qui commence à s'éloigner d'un strict bordiguisme connaît le départ de certains militants qui donnent naissance en 1972 à Parti de Classe (devenu Le Programme de la Société Communiste puis Le Programme de la révolution Communiste en 1989) autant d'organes successifs du Groupe communiste mondial. En 1976, une nouvelle scission orthodoxe d'Invariance aboutit à la création du groupe Communisme ou Civilisation.

Après une période faste dans les années 1970 où le PCI constitue un pôle de regroupement de la Gauche communiste, il explose en 1982, entre autres à cause de divergences sur la question du nationalisme arabe. De cet événement sont issus plusieurs groupes comme les Cahiers du marxisme vivant ou Mouvement communiste (via les animateurs de la revue Cahiers communistes). Il a existé en France, en même temps jusqu’à quatre organisations s’intitulant PCI : la plus importante publie Programme communiste et Le prolétaire en France, Il comunista en Italie ; une autre publie Cahiers internationalistes et Il programma comunista ; un troisième PCI a publié La gauche communiste en France et publie toujours Il partito comunista en Italie (ce groupe a reçu l’appellation commune de « Florentins » du fait de leur implantation géographique), et un dernier Pour la défense du programme communiste en France et Partito comunista internazionale Bolletino en Italie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Groupe Communiste Mondial, site pour la diffusion de la revue "Le Programme de la révolution communiste" dans la perspective de la formation du Parti Communiste Mondial