Olivier Guéant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olivier Guéant est un mathématicien et entrepreneur français, professeur à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la théorie des jeux à champs moyens et des mathématiques financières.

Biographie et travaux[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure[1] et étudiant spécial de l'université Harvard, Olivier Guéant mène à la suite de ses études en mathématiques et en économie, une thèse de doctorat sur la théorie des jeux à champ moyen sous la direction de Pierre-Louis Lions, récompensée par le prix Rosemont Demassieux[2]. Il est par ailleurs diplômé de l'ENSAE et titulaire d'un master 2 d'économie de l'École d'économie de Paris.

En 2010, il fonde, avec Jean-Michel Lasry, Pierre-Louis Lions et Henri Verdier, MFG-Labs[3], société spécialisée dans la modélisation mathématique et le Big Data acquise par Havas Media (groupe Bolloré) en mai 2013[4].

Maître de conférences en mathématiques appliquées à l'université Paris Diderot à partir de 2010, il devient en 2015, professeur de finance quantitative à l'ENSAE, chargé de la finance de marché, puis en 2016, professeur de mathématiques appliquées à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne[5] et membre du Centre d'Economie de la Sorbonne (CES).

Spécialiste de mathématiques financières, il a publié de nombreux articles et ouvrages[6] sur la liquidité, l'exécution optimale et le market making, mais aussi sur le pricing et la gestion d'actifs. Il a par ailleurs travaillé avec Roger Guesnerie, Jean-Michel Lasry et Olivier David Zerbib sur la notion de taux écologique.

Il est membre du Scientific Advisory Board du Groupe Havas Media depuis 2014 et membre de l'Index Advisory Group d'Euronext[7] depuis 2016.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix de l'AAENSAE pour ses travaux sur les taux d'intérêt écologiques, 2008 (avec Olivier David Zerbib)
  • Prix Rosemont-Demassieux de la chancellerie des universités pour ses travaux sur la théorie des jeux à champs moyen, 2010
  • Prix IEF-FBF du meilleur article en finance, 2016 (avec Charles-Albert Lehalle)[8],[9]

Ouvrages mathématiques[modifier | modifier le code]

  • Paris-Princeton Lectures on Mathematical Finance 2010, 2011
  • The Financial Mathematics of Market Liquidity: From Optimal Execution to Market Making, 2016

Numismatique[modifier | modifier le code]

Olivier Guéant est par ailleurs connu pour ses travaux en numismatique française. Spécialiste des jetons royaux et des essais monétaires, il est à l'origine, avec Michel Prieur, de la classification Guéant-Prieur (GP.) des bustes royaux sur l'avers des jetons royaux entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle[10], complétant ainsi la classification de référence des revers de Feuardent datant du début du XXe siècle.

Ouvrage paru aux éditions Les Chevau-Légers[modifier | modifier le code]

  • Bustes des rois et des reines de France sur les jetons de l'Ancien Régime, 2008, avec Michel Prieur

Références[modifier | modifier le code]